AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

<
Partagez | 
 

 Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Mar 27 Avr - 21:10

  • Après une journée à rien faire, baigner dans l'ennuie totale. Voilà bien une semaine que Nana voyait Taylor au lycée, mais de loin. Ils ne c'étaient pas parler depuis l'incident dramatique et tellement stupide de la plage. Non seulement la honte la rongeait au point qu'elle ne savait trop que dire, mais en plus les examens de cette semaine, avait rendue les chose plus complexe. Elle allait pas embêter Taylor qui jouer un détaille important de ça vie sous prétexte qu'elle avait envie de le voir. Elle c'était donc effacer gentiment, mais tellement bien que tout le monde croyait qu'ils c'était séparé. Hélas ils n'avait pas tords, certes chacun dans leur tête et sans doute leur cœur ils pensait à l'un ou l'autre, mais physiquement c'était pas sa. Pas un regard, pas un sourire, pas un câlin, même pas un baiser. Elle pensait sans arrête à lui, jour et nuit. Tellement obséder qu'elle bâclait ces cours en gribouillant sur des morceau de papiers des centaines de mots d'excuse. Rien qu'en une semaine elle avait réussie à écrire elle même, "le guide des excuse pour les nulles". Elle savait pourtant que rien n'irais mieux qu'aller lui parler, surtout quand on sait où finissaient les mots en question.

    Cette journée, un samedi. Jour noir à présent pour Nana vue qu'il marquer le début de la fin entre eux deux. D'un côté elle ce disait qu'elle pourrait enfin tourner la page après une semaine, mais en même temps... C'était trop dur. Le Dimanche suivant l'expérience raté, elle avait passer sa journée à pleuré dans son lit, sa mère au travail elle n'avait fait que ce morfondre et seule en plus. Elle n'avait qu'à s'en prendre à elle même. Et durant une semaine chaque soirs elle ne fit que ça. Savoir ce qu'il penser lui, avait-il encore un souvenir de Nana ou bien l'avait-il déjà rayer ? Aujourd'hui elle avait essayer de faire abstraction à tout ça, elle n'avait que glander toute la journée en pyjama, rattrapé ces cours et regarder la télévision en dévalisant le stock de glaces. Sa mère venait de partir, pour une foi qu'elle travaillé de nuit. Nana pourrait retourner à ces pleures, mais seule cette foi, sans maman pour s'assoir devant la porte, une cigarette à la main en posant des tonnes de questions plus bêtes les unes que les autres et qui vous enfonce un peu plus le couteau dans la plaie. Enfin... Elle ferma la porte derrière sa mère avant de lâcher un grand soupire. Que faire ? Aller ce bourré de médicaments ? La tête dans le four avec le gaz allumer ? La fenêtre ? Non tout était trop lâche... Elle aller pas ce suicider maintenant quand même, après une semaine sans aucun accident ni rien de catastrophique, ça serais vraiment idiot. Elle décida d'aller sagement prendre une douche en éteignant tout, télé, portable, téléphone... Juste elle et seulement elle. Elle eu vite fait de ce débarrasser de sa deuxième peau, son pyjama enfin gracier de pouvoir rejoindre la corbeille à linge. Elle ce fit couler un bain le temps d'aller ce chercher un bon livre. Romé & Juliette ? Les Hauts de Hurlevent ? Non, trop d'histoire d'amour... Elle opta plus pour un vieux roman dramatique sans amour sans rien. Elle retourna finalement à son bain, enfin quelques minutes de répits. Elle ne souhaiter qu'une chose, que rien ne vienne troubler ce moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Mar 27 Avr - 23:05

  • Une semaine de boulot intense. Pas une minute à lui
    au point qu'il se lissait les cheveux avec son livre de chimie devant lui.
    Pas de distraction quelconque , le taff.
    Bac, le seul truc qui pourrais avoir. Famille de riche oblige, le minimum du bac est tôléré pour avoir le droit au magot familiale. Pas être un raté.
    Même si les études sa allait, fallait taffer. Et puis.. depuis le problème sur la plage. Plus de Nana. Rien quedal. Pas bonjour , pas de salut, pas de texto enfin bref. Aucun contact. Il y pensait entre deux problèmes de maths. Sa Nana lui manquait mais en même temps il était rester bloqué sur ce jour la. Il s'inquiétait. Il savait qu'ils s'aimaient mais sans aucun lien de la semaine. La chasse était réouverte pour les filles et sa commençait déjà à venir draguer alors qu'il lisait ses bouquins. Jamais tranquille. La femme qu'il aimait lui manquait et puis il en avait rien à foutre, des autres.

    SAMEDI ! Samedi , fini le bac ! Enfin la paix ! Et il avait fais quoi de la journée ? rien. Boire , penser à Nana , boire. Parler tout seul aussi, jouer les psy personnel, en se répétant à voix haute que c'était qu'un con qui ne saviat pas ce qu'il voulais et que sa copine lui manquait à en creuver. Qu'il était pathétique à boire comme un trou pour oublier alors que l'alcool, il tient beaucoup trop.
    Vivre seul sa à du bon, on t'enmerde pas et tu peut foutre ton bordel. Mais la sa le faisait chier. Tout seul c'était mortellement ennuyant. Enfin si , il avait son poisson et c'est tout. Un truc qui oublie avant d'avoir fini de faire le tour du bocal. Il aimerait bien être un poisson, pouvoir oublier la journée de dimanche dernier et avancer.
    Bon allez, on avance dans la vie. Il lâcherait pas l'affaire. Il l'aimait bordel ! Cinq minutes après avoir bien réfléchis il était déjà debout, prêt à faire une énorme connerie surement.
    Le sac la veste les clefs et direction la mort subite. Si elle ne voulais pas le voir, ben il rentrerais chez lui, ajouter la fumée d'un bon join au vapeur d'alcool fort dans son salon.
    Ce que Forks était petit. En 15 minutes il était devant sa porte à hésiter.
    Oui nan ? A gauche à droite ? tu frappe ou non bon dieu !!!
    Décider, il frappait quelques coup à la porte avant de fermer les yeux et de se mordre la lèvres en grimaçant. Après une semaine c'était toujours la cicatrisé , vu qu'il s'amusait depuis gamin à se mordre la lèvres pour le coup elle l'était mordût.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Mer 28 Avr - 0:15

  • Voilà que Catherine entre dans la salle de bain, mon dieu qu'elle horreur. Du sang.. Beaucoup de sang, un remake de de vieux film bien gore. Un cadavre dans la somptueuse douche à l'italienne. Un mot écrit sur le carrelage à l'origine blanc immaculé. " Je te retrouverais". De quoi vous faire froid dans le dos, et vous foutre la frousse à vie. D'autant que les détaille tiré du livre sont plus qu'effrayant. C'est pourtant bien avec ce genre de livre que Nana ce distrayait actuellement. Plongeait dans son bain jusqu'au cou. Oui quand on à la chance d'être petite, et pas très épaisse, encore plus depuis qu'on mange plus pour les beaux yeux du garçon qu'on aime, c'est facile de ce mettre à son aise dans un bain, aussi petit soit il. Un chapitre, deux, trois, quatre... Bientôt la moitié du livre dévoré. Tellement absorber elle ce rendait même pas compte du temps qui s'écoulait. Elle commencer même à avoir la peau des friper au pied qui pointé juste à peine, sur l'eau.

    Encore deux ou trois page, et bientôt plus de la moitié du livre. Elle marque une petite pose en laissant sa tête tomber en arrière en lâchant un bon soupire. Quoi de mieux qu'un bain pour ce détendre... Oui les bras de Taylor, le sentir contre elle, pouvoir le retrouver à nouveau quoi. Elle n'avait pas le droit d'y penser maintenant en tout cas. C'était un break aujourd'hui. Plus de Taylor, plus de Lycée, plus de "mère", oué la loque junkie qui lui sert de mère. Lâchant un autre soupir elle releva la tête pour finir son livre, enfin le dévoré. Catherine entend la porte s'ouvrir, et au même moment, dans la réalité cette foi, Nana entendis quelqu'un frapper à la porte. Trop plongeait dans le contexte de son livre elle sursauta et laissa tomber son livre dans l'eau. Non seulement elle voulait voir personne, mais en plus on venait de foutre son histoire "à l'eau" pour de vrai. Voilà qu'elle ne saurait pas ce que Catherine aller découvrir à propos du jeune professeur. C'est malin. Tenant sa tête avec une main elle repêcha ce qui rester du livre avec l'autre avant de sortir de l'eau et de le foutre à la poubelle. Attrapant la première serviette qui tomber sous sa main, vraiment pas ce qu'il y à de mieux en serviette. Plus court aurait encore mieux était. Elle s'enroula dedans et vérifia que le tout tenait. Ce lançant à l'aventure dans le couloir pour rejoindre la porte, elle attacha ces cheveux en grognant contre l'importun qui venait la déranger. Elle manque une ou deux fois de trébucher, mais parvint enfin à la porte. Elle ouvra le verrou, puis la porte, à la volé en même temps qu'elle vérifier si ces cheveux ne jouaient pas au rebelles. Le temps qu'elle capte qui elle avait en face d'elle, et qu'elle baisse les bras en restant bouche-bée devant la découverte, sa serviette en profita pour ce défiler. Contrôle rapide, reflex surtout, elle lui laissa pas le temps de tomber par terre, mais toute foi de l'exposer plus qu'imaginable. Rougissant honteuse de ce trouver dans cette situation, elle tenait sa serviette à présent. Histoire que ça recommence pas.

    C'était Taylor. Quoi de plus normale après tout ce temps ? Même si c'était lui, elle avait quand même l'impression d'avoir un inconnue en face d'elle. Le genre clochard au coin de la rue, le mec qui réclame la pièce pour une petite bière bon marché. D'ailleurs, sur ce point là Taylor était dans la même situation. Il empesté l'alcool. Peut être avait il presque rien bus, mais le nez aiguisé de Nana trompait pas, pareille en cas de drogue. Oui si elle réussis à rien dans la vie, elle pourra toujours ce faire engagé comme chien renifleur à la brigade des stups. Elle grimaça, même ça tête faisait peur à voir. Un zombi ? Oué, ou bien un des cadavre tiré tout droit de son pauvre livre sombré dans l'océan de son bain. Remarque Nana était pas mieux que lui. Cette situation actuelle détruisait-elle aussi Taylor ? Au même point que Nana ? Sans doute, elle refusait juste de ce l'avouer.

    __« Taylor ? Qu'es ce que tu fait là ? » Demanda -t-elle timidement. Enfin non pas vraiment, c'est sa voix qui dérailla, tellement pas attendue à le voir ici elle savait pas trop comment réagir. En plus.. Sortant du bain, serviette à moitié enroulé autour d'elle, tête de morte vivante, peau pâle, cerné... Comment pouvait-elle dire qu'elle s'attendait à le voir ?

    Passant la tête par la porte elle regarda un moment la rue. Elle allait pas le laisser moisir là dehors, baignant dans son jus d'alcool. Elle l'attrapa par le bras pour le faire entré avant de fermer la porte un peu brusquement, mais au moins maintenant sa serviette pouvait tomber... C'était pas plus grave que ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Mer 28 Avr - 17:37

    Peut être qu'il avait bu comme un trou pour rien. Il avait gagné quoi?
    Sentir un savant mélange de rhum de vodka et de whisky?
    Surement. En plus Nana sent ça à dix kilomètres. Il marchait toujours droit, m'avait rien oublier et était tout à fait conscient que de rien manger et de boire sa allait pas lui réussir.

    1) Il avait plus de force. 2) Il Il allait devenir encore plus maigre qu'il l'était. 3) le comas éthylique quand t'a rien dans l'estomac c'est pire voir mortel.
    Quel con ferait ça? Boire pour une fille jusqu'à tomber dans les vapes ? Lui. Un con amoureux qui ressemblait encore plus que d'habitude à un mort-vivant comme dans les noces funèbres mais en version Emily. La fille morte a qui on à briser le coeur avant le mariage et qu'on à tué. Ben lui s'était un peu sa , le mariage en moins. Il allait finir par creuver et vu sa destination c'est peut être elle qu'il l'achèverait. Il regardait le ciel qui s'assombrissait de plus en plus. Qu'allait-elle dire en le voyant? Elle allait le laisser dehors? L'inviter à rentrer ? Le larguer ? ou lui sauter dessus. Il savait pas. Chaque chose aurait du bon pour elle comme pour lui. Si elle le largue, il souffrirait mais elle, serait heureuse et tant que sa fonctionne ainsi sa lui allait. Rentrer, il pouvait s'excuser et lui demander une autre chance. Et lui sauter dessus..Il se passera de commentaire mais aucun doute que sa lui irait très bien.

    Il frappa à la porte. Un coup, puis deux. Toujours rien.. Elle était peut être la , derrière la porte et ne voulais pas lui ouvrir, ou alors elle n'était tout simplement pas la.
    Il s'apprétait à faire demi-tour et la, il entendit le verrou s'ouvrir. Nana. En serviette devant lui. enfin était en serviette puise que celle si glissa quelques seconde lui laisant le champ libre. Wow, pour le coup il était vraiment bloqué. Devant Nana et c'était bien normal et devant son corps . Un rapide flash back sur la journée de dimanche tout les deux entreint de s'embrasser à poil sur la plage. Elle avait change de couleur de cheveux. Le orange et jaune flamboyant remplacer par le rouge cerise. Sa lui allait bien , ça la changeais.

    -"Eux je, je voulais te voir c'est tout OO.... T'as changer.. Enfin de cheveux le reste apparemment nan... *__*"

    Il se passa une main dnas les cheveux et baissa les yeux sur ses vans. Il osait pas trop la regarder. Enfin son esprit c'était réveillé à la vu de Nana et surtout dans la même tenue que la dernière fois. Maintenant il devait faire quoi , à part se retenir de la violer. Rien. aller .. un baiser il avait le droit? Pas un petit? Un vrai? Un semaine sans rien .. Elle lui autoriserait quand même sa ?
    Au point ou il en était et vu comment il était désespéré il pouvait toujours tenter sa. Il la laissa l'entrainer l'intérieur et attendit que la porte soit fermer et qu'elle se tourne vers lui pour saisir son visage et poser ses lèvres sur les siennes. Regarder son visage, ses yeux. Caresser ses joues, l'embrasser. Sa lui manquait. Au diable dimanche tout ce qu'il compte c'est elle. On s'en fou d'avoir manquer à 5 minutes de s'envoyer en l'air, tant qu'on sait qu'un jour sa sera le bon moment.
    Il la relâcha pour caresser doucement ses joues en soupirant, soulager de la voir.
    La vie, la sienne, était en face de lui. La retrouver lui brûlait le cerveau et le coeur. OU simplement c'est l'alcool qui lui montait au cerveau.

    -"Tu m'a manqué , tu le sais sa ?Je t'aime tellement Nana Scottland.."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Mer 28 Avr - 19:24

  • C'est vrai que Taylor était la dernière personne qu'elle comptait voir, pas qu'elle était en colère ni rien. Elle venait juste de faire une croix dessus, du moins le temps de ce week end. Si il ne c'était pas aventuré chez elle aujourd'hui, elle n'en aurait pas moins mit tout ces efforts en place pour le retrouver lundi, ou tout les jours de la semaine. Seul problème c'est que, ici et au lycée, c'est pas pareille. Là bas une sorte de respect envers les autres vous force à un minimum de retenue, mais ici ? Qu'es ce qui pouvait bien les retenir ? C'était l'une des raisons pour lesquelles elle ne l'avait pas invité chez elle le week end dernier, ni même lui avoir donner rendez-vous chez lui. Elle avait prévue le coup, seulement à la plage elle c'était rendue compte que c'était pareille. Rien ni personne ne peut résister à l'appelle du corps. Elle avait beau ce répété des millions de fois que ce n'était pas seulement ça qu'elle voulait, oui c'est vrai pas QUE ça, mais quand même. C'était pas une sainte ni touche, elle aussi elle avait ces moment où elle déraillé. Surtout depuis la plage d'ailleurs.

    Une foi qu'il fut rentré et qu'elle l'ai pousser dans le couloir elle referma la porte, surtout frénétiquement le verrou. Elle ne voulait pas qu'il parte de si tôt. Maintenant qu'il était là, il ne s'échapperait pas aussi vite. Elle ce tourna enfin vers lui en s'appuyant sur la porte comme pour s'assurait qu'il sortirait jamais de là. Il voulait la voir ? Alors lui aussi éprouvait les même chose ? Ce besoin inconditionnelle de retrouver ça moitié, sans laquelle on ce sent trop... vraiment trop vide. Au moins elle n'était pas la seule dont la folie avait gagner le cerveau. Elle regarder le sol, trop honteuse de ce montré comme ça. Ben oui imaginer que ce fût le violeur de Forks à la place de Taylor, sa aurait était la même chose, et pourtant elle était tellement préoccuper qu'elle avait pas fait attention à rien. Sans lui elle ne faisait que s'attirer tout et les pires danger qui existe. Elle allait lui répondre quand il attrapa son visage pour l'embrasser ensuite. Le seul réflex qu'elle eu ce fût de s'aplatir sur la porte dans son dos en retenant son souffle, sans toute foi ce privé de répondre à ce baiser tant attendue. Oui réaction idiote, mais elle s'attendait encore moins à ça que tout le reste, bien que cela ne la dérangea pas plus que ça. Bien au contraire, elle était prête à attraper son T-shirt pour le rapprocher d'elle, mais non. Restons sage. De toute façon il était bien trop rapide pour qu'elle tente quoi que ce soit. Tout avait l'air de lui glisser entre les pattes, arriverait elle un jour à saisir ce qu'elle souhaite ? Pour le moment elle le laissa la relâcher, en attrapant sa main poser sur sa joue. Elle ferma les yeux un cour instant, savourant les retrouvailles si durement attendue. Elle fini par grimacer en les rouvrant, le fixant en plissant le front. C'était trop peu un simple baiser et une caresse. Elle voulait ce réfugier dans ces bras, le sentir à nouveau contre elle comme ce jour là à la plage.

    __«Bien sur que je suis au courant que je t'ai manquer. Tu serais pas venue ici en disant que tu voulais me voir... D'ailleurs tu t'es pas déplacer pour rien...»Dit-elle en baissant de nouveau les yeux.

    Elle posa ces mains sur sa tête, du moins une tendis que l'autre tenait la serviette. Oui une foi sa suffit quand même, vue l'effet que cela produisait à Taylor, valait mieux pas retenter. Elle maudissait sa serviette d'ailleurs, plus vite elle s'en débarrasserait, mieux ça serait. Elle parierait même sur le faite, que intentionnellement elle aurait pas réussis mieux. Levant les yeux au ciel elle laissa un sourire s'afficher sur ces lèvres. Au moins il la regarder, c'était clair. Elle avait fait ça le mercredi même, un petit tour chez le coiffeur histoire de changer de tête. C'est vrai que à côté du roux carotte c'était plus discret mais aussi plus flash, enfin différent quoi.

    __«Contente que tu l'ai remarquer.. J'espère au moins que ça te plait. » Oui même après tout ça, elle avait quand même ce besoin irrationnelle de lui plaire. Façon de ce convaincre qu'il l'aime toujours, même si c'est du vent.

    Elle lâcha un long soupire en laissant retomber son bras. Pouvait elle oser ? Ben oui ils allaient pas rester planter là comme deux rond de frite sans rien dire ni rien faire. Même si ce n'était pas le cas de Taylor elle bouillonnait que d'une envie. Qu'elle assouvie rapidement en ce jetant dans ces bras. L'entourant plus facilement que d'habitude de ces petit bras. 2 ? 3 ? 4 kilos ? Non franchement combien ? En plus de ça, c'était horrible l'odeur qu'il trainer. Il pouvait faire des conneries, il avait dix huit ans, elle allait pas jouer les sale gamine de petite amie qui l'engueule à chaque foi qu'il fait une connerie plus grosse que lui. Par contre, savoir qu'il ce néglige à ce point.. NON ! Plissant le nez elle ferma les yeux en ce blottissant contre lui comme si sa vie en dépendait.

    __« Combien de verres ou bouteilles du coup? Et aussi combien de jours que t'as pas manger ? J'te signale que... Oui sa fait une semaine qu'on c'est pas vue, mais c'est pas une raison pour faire des conneries ! » C'est elle qui disait ça ? Certes elle avait pas vider le stock d'alcool, ça mère l'avait fait à sa place. Mais pour ce qui est du frigo, c'est pas Nana qui avait mit le nez dedans depuis ce fameux jour. Elle était aussi fautive que lui question négligence. Le resserrant un peu plus dans ces bras elle soupira une foi encore. Cette foi ci, c'était un soupire de soulagement. « Tu m'a manquer à moi aussi... Comme tu peux pas imaginer. Je croyais t'avoir perdue pour toujours... Je t'aime trop pour pouvoir vivre une seule journée sans toi, c'est trop dur. Promet moi que ça n'arrivera plus jamais. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Mer 28 Avr - 22:20

  • Il l'avait en face de lui pour la première fois en une semaine. Si il avait pas été la voir la, il aurait surement été vers elle au lycée. Plus raisonnable d'ailleurs. Même si ce n'es pas l'enceinte du lycée qui allait l'arrêter.. sa le refroidissait un peu mais la. Il avait sous les yeux Nana , avec en guise de vêtement une serviette très très courte qui tombait apparemment facilement. Déjà, avant l'affaire de la plage il attendait le moment mais depuis, ne pas réussir à attendre son but le rendait encore plus pressé. Bon y'avait pas que sa dans la vie mais à quoi bon nié? Sa se voit assez comme sa pas besoin d'en rajouter ou d'essayer de mentir. C'était pas l'envie qui lui manquait et puis en plus. Depuis une semaine tout le monde venait le souler pour lui poser un tas de question et demande diverse. D'habitude ou il répondait franchement ou il ne répondait pas. Maintenant il restait comme un con avait toujours le même flash back avant de répondre en bégueillant.


    Elle ferma la porte puis le verrou sans se décoller de la porte. Il était coinsé de chez coinsé. Voulait-elle à se point qu'il ne s'échappe pas? Et pour quoi faire? Elle allait le tuer et découper les morceaux pour les donner à manger aux pigeons dehors? Elle allait lui sauter dessus? L'enfermer dans une pièce pour être sur qu'il bougerait pas? OU elle allait le menotter à son bras pour être sur qu'il ne la trompe pas pour se vanger du coup raté ? Un rapide baiser mais si espéré que même si il n'avait malheureusement pas duré longtemps voulais tout dire. Ne tentons pas le diable. Il savait très bien que ni lui ni elle pourra tenir en place. Surtout lui. Il avait quoi à faire? Tirer sur la serviette pour qu'elle se retrouve nue et c'était pas faute de se retenir de le faire. Ils ne seraient pas sages si il continuait . Il recula en souriant, regardant le petit lutin amaigrie devant lui. Ni l'un ni l'autre n'avais mangé pendant une semaine ou quoi ? Tay lui avait rien manger depuis ses révisions du bac soit presque deux semaines. Un bout de pain à la cantine et un bol de céréales le matin, pire qu'un régime pour une crevette à la base déjà. Enfin bon un ou deux kilos en moins, peu être plus, sa n'allait pas vraiment se voir sur lui. Quoi que .

    "-Oui c'est vrai et nan je ne suis pas venu pour rien Rolling Eyes .. Sa te va bien les cheveux rouge, ou je sais pas comment appeler cette couleur, on dirait du rouge cerise xD enfin bon bref sa te change et oui, j'aime."

    Il l'attrapa directement lorsqu'elle s'approcha de lui en plissant le nez. Elle l'avait entourer de ses bras alors que d'habitude elle galérait à faire le tour. Il était cuit de chez cuit et en plus il sentait l'alcool. Elle aussi avait maigrir, un peu moins. Faut dire que boire sa avait pas arranger les chose du tout.


    "Eux.. j'ai pas compter le nombre de verre, encore moins de bouteille.... j'ai pas "vraiment" mangé depuis.. Lundi dernier ? J'avais pas le temps et la j'ai même plus envie, même pour du nutella ...Je sais que j'ai jouer au cons mais j'en avait envie...
    Toi aussi t'es plus maigre, me dit pas que t'as mangée je te croirais pas."
    C'est vrai qu'elle était encore plus maigrichionne qu'avant. Ils allaient finir anorexiques à forces de jouer les imbéciles.
    "Tu m'aurais jamais perdu pour toujours Nana je t'aime trop pour vivre sans toi aussi et je te promet de toujours être avec toi."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Jeu 29 Avr - 1:34

  • Elle lâcher pas la porte. Elle voulait pas le séquestré ici non plus... Quoi que si elle pouvait sans que personne le réclame. Après tout il vivait seul... Cela passerais pour un exode ? Elle dirait partout qu'elle ne la pas vue depuis le vendredi. Qu'il est peut être partie en vacance après le bac... Peut être finiront-ils par l'oublier... Et elle pendant ce temps pourrait le garder chez elle en exclusivité. Arrête les livres dramatique Nana, sa déborde de trop ! Elle devait avoir une tête de sadique en plus qu'une tête de zombi. Bon oui elle c'était négligeait durant une semaine. Pas manger de chose réellement consistante, pas dormir ou très peu, ne s'autorisa aucune distraction digne de ce nom qui puisse lui faire oublier Taylor un court instant. Non pas le moins du monde, il n'y avait que Lui, Lui et encore Lui. Un Lui de plus ? Bien sur volontiers, j'en reprendrais encore du Lui. Tout ces cahiers était gribouiller de million de Taylor Evans de partout, des rêves ? avec Taylor en premier plan. Des hallucinations Taylor encore. Entendre des voix, toujours et encore Taylor. Oui la folie l'avait gagner pour la peine, ou simplement une indigestion cause de glace et encore de glace, et forcément la folie venait en tête de ligne.

    Le seul remède à tout ça ? Taylor lui même, évidement. Le voir aujourd'hui représenter tant de soulagement pour Nana qu'elle n'en revenait même pas elle même. Elle souriait ravit de lui plaire comme ça. Oui bon rouge c'était pas non plus la meilleure chose à faire... Mais avant tout elle voulait changer. Lâchant ces cheveux une bonne foi pour toute, elle ce concentra sur sa serviette. Non elle ne devait pas tomber, c'était mal. Pour plusieurs chose.

      a)- Souvenir de la plage... pas chic et vraiment pas la chose à penser aujourd'hui.
      b)-Qui dit plus de serviette, dit : plus une barrière en moins avant d'arriver à rattraper ce qui fût louper de quelque minutes le week-end avant.
      c)-Égoïste. Seulement dans le cas où Taylor n'en avait rien à faire.


    Vue l'effet obtenue après le tour de magie improviser devant la porte d'entré... La troisième option était pas vraiment à prendre en compte. c)-Égoïste. Seulement dans le cas où Taylor n'en avait rien à faire. L'option a)... A force de temps elle finirait par disparaître il l'avait dit lui même ce fameux jour. Rester donc la b). Très intéressante d'ailleurs cette option. En gros il suffisait de tester Taylor, sa capacité à encaisser les choc terrible. Sa pauvre tête, son pauvre cœur, son pauvre corps. Il survivrait pas avec Nana face à lui, en tenue d'Eve avec l'impossibilité de faire quoi que ce soit. Pourtant c'est pas l'envie qui manquer à la petite cerise de s'amuser à jouer avec ça. Non, meilleurs moyen de savoir ce qu'il veut vraiment, l'encourager sur la voie de la raison... Enfin si on en croit le terme " Seule moyen de résister à la tentation, c'est d'y succomber". Et ainsi lui laisse libre choix. Si il veut qu'il vienne la chercher la serviette, le reste viendra tout seul avec.

    Laissant la question de côté elle ce reconcentra sur Taylor. Souriant toujours. « Sa accentue mon petit côté diabolique je trouve... Enfin si j'en possède un du moins ...» allusion pour elle même à ce qu'elle penser depuis deux minutes. Ho que sa elle était pas sage la petite Nana. Bonne chance à Taylor pour calmer ces ardeurs... Même avec une tête de six pieds de long, une allène de Vodka, elle 'en ficher. Sa rester son Taylor, l'unique le seul. D'ailleurs peut être qu'avec un coup dans le nez elle arriverait plus facilement à en faire ce qu'elle veut non ? Sans doute... Chose à prendre en compte aussi. Reculant tout en gardant ces bras autour de lui, elle releva le visage vers le sien avec un air suppliant. Elle fini par lui attraper le bras, tout en tenant toujours sa serviette, et fila dans la cuisine de fortune. Elle l'installa, ou plutôt le poussa une une chaise, tellement maigre et faible qu'il tenait plus debout. Essayant d'attraper un paquet de céréale poser ranger en haut, elle n'aurait eu aucun mal à l'attraper habiller autrement. Mais plus elle levait les bras, moins sa serviette servait à quelque chose. T'en pi, une vague éclipse solaire de quelque seconde, elle avait enfin saisi son paquet et aller le déposer à table. l'air de rien bien évidement.

    __ « Tien et tu discute pas. Tu mange. Faut reprendre des forces un peu. Pour ma part j'ai manger, bien sur. Seulement la glace je garantis que c'est pas nourrissant. M'enfin c'est bon... Et sa remplace les bras de celui qu'on aime durant un cour instant.» Elle poussa le paquet de céréale jusque sous le nez de Taylor en le secouant. Elle aller pas le laisser user du peu d'énergie qu'il lui rester en réserve si l'option n° B aboutissait. Et puis son regard qui veut dire, " c'est un conseil plus qu'une suggestion" devrait quand même mettre la puce à l'oreille de Taylor, à moins qu'il soit réellement saoul à rien comprendre. Le dernière paroles prononçaient par Taylor suffisaient à la rendre de nouveau "vivante". Ben oui, c'est ce à quoi elle s'accrocher toute cette semaine. Elle attrapa une de ces mains, nerveusement. Une vrai pile électrique pour la peine. « Contente de te l'entendre dire... Depuis le temps que j'essaye de me convaincre, c'est pas pareille que de l'entendre de ta bouche... Plus jamais ça hein ? Moi je le promet en tout cas. » Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer. Vielle promesse de gamin qui traversa cependant l'esprit de Nana. Jamais au grand jamais, même si il trahissait elle ne l'abandonnerais. En revenant vers elle aujourd'hui, il avait scellé leurs destins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Jeu 29 Avr - 23:10

    Elle allait le kidnappé et le garder pour elle, attaché au radiateur, ou au lit.. Il vivait seul et le poisson rouge ne pourrait pas appeler les flics. Les sang-sues qui le suivent pleureront parce qu'il en avait marre d'elles. Au lycée on ne se poserait pas trop de question, c'est normal qu'un fils de riche, majeur, quitte ce blède pourri ou on peut rien faire pour une grande ville comme Los Angeles. Le soleil qui manquait à Forks et tout sa. Enfin bon , elle allait lui rendre la liberté à un moment donné quand.Il avait pensé qu'a elle pendant tout le bac . C'est à dire, j'écris une page, pause de cinq minutes consacrer à Nana. Autre page, Nana, autre pages, Nana et à la fin, le restant du temps il l'utilisait à gribouiller des coeurs sur ses brouillon comme une ado de treize ans en écrivant Nana dedans ou alors il écrivait des ptits poèmes, bien loin du mec qui frappe tout le monde. Mode guimauve oblige, il ne savait pas quoi faire sans elle et donc, il buvait. Des litres et des litres, comme de l'eau.

    Il riait en la voyant ce poser des questions sur ses cheveux.. Oh que oui, elle était diabolique, avec son petit sourire sadique sur les lèvres et vu la journée de dimanche elle n'était pas vraiment aussi sainte que sa. Enfin elle devait se faire un plan en tête ou pas.

    "Bien sur que t'es sadique, je l'aime bien d'ailleurs ce côté la ..."
    Il était vraiment devenu une crevette. Enfin il était toujours pareille, un peu plus maigre quoi. Surement qu'il avait perdu le peut de graisse qu'il avait mais avait garder heureusement ses muscles, vallait mieux pour lui.Elle le trainait facilement à la cuisine et le laissa tomber sur une chaise pour aller vers les placards. Il avait pas détaché ses yeux d'elle et la regardait se débattre avec sa serviette. Résultat des courses, il avait eu un cours instant une parfaite vu sur Nana, dommage. Trop courte la vue. Des céréales .. Manger des céréales, bwaaa . Vraiment pas faim, du tout. Elle voulais l'engraisser ou elle comptait le fatiguer?

    "J'ai pas faim Nana Rolling Eyes .. Pourquoi je devrait prendre des forces, tu voulais me fatigué ?.. La glace, le réconfort des femmes ^^ . maintenant je suis la non? Alors vient dans mes bras et me force pas à manger, j'tiens debout nan ? xD " Il plongea quand même une main dans le paquet de céréales pour en manger une poignée , sans détourner les yeux.

    Maintenant il regardait leurs mains . Reliées comme avant. On voyait bien la différence d'ailleurs."Il suffisait de me poser la question tu sais. Je t'aime, je sais ce que je veut et je te promet également de ne jamais te laisser seule encore Nana"
    Il se pencha vers elle pour l'embrasser à nouveau, en baissant les yeux sur sa main qui retennait sa serviette.
    "Tu va rester longtemps à demi-nue devant moi? Non pas que sa me dérange mais bon ..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Ven 30 Avr - 21:26

  • Elle rigolait à la façon petite "pouf" trop idiote qui ce force à rire pour ce faire remarquer. Bien qu'elle ne fut pas ce genre là. Ce fût seulement la remarque de Taylor, à propos de son côté diabolique qui l'a fit rire comme ça. Oui c'est vrai, Nana était tout sauf une petit ange. Et encore moins maintenant qu'elle imaginer tout les scénarios possible. Elle ce jurait à elle même, que si par un heureux hasard elle arriver à avoir des enfants, jamais elle ne les laisseraient devenir ainsi. Pas gagner avec ces gênes.

    __ « Estime toi heureux... Je suis quand même rester sage jusqu'ici. T'as pas encore vue le côté obscure de poile de carotte. » Rares étaient les fois où elle utilisé elle même ce sobriquet pour parler d'elle. Les filles jalouse au Lycée, ou encore les crétins de l'espèce mâle, avaient trouver ce surnom très approprié à Nana. Enfin depuis mercredi sa c'était transformer en " tête de cerise", à quoi bon... Rester dans le domaine culinaire était bien non ? Sur le coup elle avait grimacer en entendant ce nom, comme pour poile de carotte, mais à force elle ne l'entendait même plus. Toujours à jouer les innocente, sans forcément en penser moins, après le combat contre le paquet de céréales rebelle, elle insister toujours pour le faire manger. Le rôle d'une femme est d'avant tout prendre soin de son homme, non ? Pauvre Taylor... Il finirait sans doute comme son dernière poisson, ou comme son hamster, hélas retrouvaient mort de faim...

    __ « Non je veux pas te fatigué ! Pas du tout ! » Peut être que hausser le ton était pas une bonne idée. C'était comme si sur son propre front elle avait écrit, " Je vais te crever à la tache", exactement pareille. « Non vraiment ..; J'ai juste pas envie que tu finisse transparent à force de maigrir... On dirait un sac d'os. Même moi avec ma force de mouche... J'arrive à te faire tomber. » Forcément... Un sport plus dangereux que le pousser sur une chaise, c'était évident qu'il finirait casser en plusieurs morceaux à ce train là. Lâchant un long soupire, presque de regret elle hocha la tête en détournant les yeux. « Oui j'avoue que j'ai essayer de trouver réconfort dans les glaces... Mais c'est trop froid, et éphémère. C'est mieux un homme. » Aussi tôt demander aussi tôt obtenue. Reposant les yeux sur lui elle alla s'installer sur ces genoux en entourant ces bras autour de son cou. Blottit à nouveau contre lui, elle lâcha un nouveau soupire de soulagement. Rigolant en plus en le voyant craquer devant les céréales«C'est pas très chic comme grignotage... A côté de ce que tu dois manger chez toi... Seulement j'ai rien d'autre, ma mère est pas du genre à faire les courses. M'enfin sa ferra l'affaire pour te remettre en forme. » Petit sourire ironique avant de lui embrasser la joue sans s'en décoller de si tôt. Elle avait faillie dire où tout l'argent passer. De toute façons c'était une évidence, et puis madame Scottland était connue de tout Forks pour ces nombreuse over-dose ou complications liées à la rogue et l'alcool. Nana c'était juré de ne jamais en toucher avant un certain age, et de ne jamais en abuser.

    Elle regardait également leurs deux mains. Encore une foi elle ce sentait renaître d'un long sommeille. Pourquoi ne pas être bouger avant ? Qu'avait elle à perdre après tout ? rien, juste lui. Elle n'avait seulement pas voulue l'éloigner de lui, faire comme quand on regarde l'horizon au loin qui s'éloigne plus on tente de s'en rapprocher, et le regarder venir à nous plus on tente de lui échapper. « Tu sais comment je suis Taylor... » Dit-elle en détournant les yeux, l'air grave. « Je sais jamais ce que je veux quand il faut... Par respect j'ai préféré m'effacer durant cette semaine, mais si j'en ai souffert. Nous en avons souffert, c'est plus ça. » Elle laissa un sourire s'étirait sur ces lèvres avant qu'il ne l'embrasse. Elle frissonna et manqua de relâcher sa serviette pour attraper son visage. Non restons sage.. Sa vaut mieux. Mais si s'amusait à la lancer sur des truc pareille... Il aller perdre à coup sur. Elle pencha la tête l'air de ne rien comprendre. « Ben quoi ? Sa te dérange ? Sa va t'as vue pire que ça je te rappelle... Je vais aller me rhabiller si c'est demander aussi gentiment. » Elle avait prit un air faussement offusqué et ce préparé à ce lever pour aller rejoindre sa chambre. Hésitante elle fini quand même par s'y résoudre, lâchant doucement sa main avant de ce relever. « Tu m'autorise quand même à rejoindre ma chambre ? Ho ! Et fait comme chez toi ici. Tu peux visité le temps que je m'habille » Encore un vieux pyjama ? Pas très sexy devant son petit-ami... S'habiller convenablement ? Pas très pratique si le plan b) serait mit à exécution. Que faire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Sam 1 Mai - 12:54

    -"J'aimerais bien voir sa moi .. Ton coté tordu m'intéresse ^^ .. Pourquoi tu t'appele poile de carotte? c'est plus très approprié et surtout c'est pas terrible comme surnom"
    Depuis qu'il sortait ensemble il c'était rendu compte des surnoms débile qu'on lui donnait; Tout le monde venait lui demander pourquoi il sortait avec une carotte et si il était un lapin. Bien sur il ne disait rien et laissé passer. Mais les histoires qui circulait comme quoi LE Taylor Evans sortait avec un légume orange commençait à être chiante et le premier qui lui parlait de carotte s'en prenait une. Maintenant ça serait cerise, c'est déjà plus mignon et la question du lapin ce posera un peu moins .

    Bwa des céréales, il mangeait que ça en temps normal alors en manger sans avoir vraiment faim c'était pas terrible; Il attardait son regard sur la petite cuisine de Nana, qui devait faire la taille de la salle de bain chez lui.C'était tout petit mais mimi, enfin c'était pas comme chez Taylor, beau mais froid. C'était un vrai endroit ou on voyait bien que des gens vivait. Chez lui c'est comme si personne y habitait et il fait glacial. Enfin bon, il n'avait pas vraiment faim et le forcer ça servait à rien.

    -" A ta voix on dirait pourtant, ça me dérangerais pas en plus"
    Il avait un peu compris pourquoi elle le faisait manger mais c'était pas très logique. Il était en forme, si on peut dire. Et manger sans avoir faim.. "Je finirait pas transparent! J'ai pas vraiment faim la ...Et si t'arrive à me pousser tu peut donc faire ce que tu veut de moi, c'est gênant? Si tu compte ma fatiguer.. C'est plus logique que j'ai faim après, nan ?"Il al regardait en souriant, réfléchissant déjà à se qu'ils allaient faire aujourd'hui. Peut être rattraper la journée de Dimanche? Surement, vu comment l'un et l'autre se regardaient. Cela voulais tout dire."J'en doute pas et je suis irremplaçable ^^. "
    Il la regarda s'installer sur ses genoux en souriant et la resserra contre lui d'un bras. Enfin ils étaient ensemble et ça lui avait manqué. Une semaine sans câlin c'était beaucoup trop et un soupire lui échappa aussi. Au moins ils étaient heureux l'un comme l'autre d'être réunis à nouveau.Il avala quelques cérales en souriant. Elle pensait quoi? qu'il mangeait un caviar au petit déjeuner? Nan, des céréales dans du lait, comme tout les humains normaux." Mais si j'en mange chez moi aussi tu sais."J'aime les céréales en général, et puis pour le nombre de céréales que je vais avaler, t'en fait pas ^^. Ta mère bosse et puis.. Enfin bon, sa fera l'affaire oui." Toute la ville parlait de ça. Sa mère était hippie, ça il en était sur. mais vriament dans tout les sens du terme, en passant pas la drogues aussi. Un truc que Taylor s'amusait à prendre en quantité raisonnable quand il avait le moral à plat, comme la si elle ne lui avait pas ouvert.
    Taylor ne savait pas si ces histoires était vrai ou si elles étaient juste des rumeurs parmis tant d'autre. IL ne l'avait jamais rencontré vraiment. Croisé dans la rue mais elle ne savait pas qu'il sortait avec sa fille.

    C'est vrai que l'un comme l'autre n'avaient pas supporter d'être éloignés. Elle l'avait remplacé dnas les glaces et lui dans l'alcool."Oui je sais comment tu es Nana.. Nous avons souffert tout les deux de ça mais nous en resortons plus fort non? Enfin dans l'esprit je veut dire. On sait qu'on s'aime trop pour se quitter plus d'une semaine. Remarque, un jour c'est trop." Il al sentit frissonner lorsqu'il l'embrassa et il n'avait qu'une seule envie, foutre cette saleté de serviette à l'autre bout de la pièce. Voila que les idées pas très nette revenait dans son esprit et les souvenirs de dimanche avec.Restons calme, pas de bétises comme l'autre fois." Oui elle me dérange ta serviette.; parce que j'ai vu mieux... Je t'es jamais dit de t'habiller Rolling Eyes."
    "Nan l'inverse ça serait mieux!" Ben voyons il sortait ça et son acte de décès était déjà poster à ses parents.Il la regarda se lever et la suivit en enlaçant sa taille."Je t'y autorise, surtout que j'ai envie de la visiter aussi! Après tout, si je peut faire comme chez moi.." Il avait envie de visiter uniquement sa chambre même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Dim 2 Mai - 1:35

  • Elle le regardait à la limite d'être choqué. Valait mieux pour Taylor que le "côté tordu" de Nana rester là où il était. Déjà que comme ça elle échafauder tout les plan possible pour rattraper la journée du week-end dernier... Mais si en plus si ce mettait à l'encourager... Il était sur de ne jamais rentré chez lui avant un bon moment.

    __ « Vaut mieux pour toi que tu le découvre pas maintenant mon côté tordu. T'aura tout le temps.. Plus tard... Pour le découvrir. Vaut mieux le laisser où il est. » Mais où exactement ? A oui oui faut dire que là sa jouer un sacré coup sur les ardeurs de Nana. Malheur à Taylor de s'être aventuré chez elle aujourd'hui, après une semaine. En espérant qu'ils ne rejouent pas le même scénario que l'autre foi. « Poile de carotte sa me va bien je trouve. Sa fait juste un peu trop légume, mais c'est marrant. Chiant dans la bouche des autres, mais marrant. Je m'imagine bien avec une tête de carotte. » Oui et Taylor avec une tête de Lapin. On avait trop souvent fait le rapprochement avec eux deux. Elle avait même trouver des dessins circulant en cour, très illustrant, bien que faux. Elle souriait pour montré qu'elle rigolait en disant ça. Bien sur qu'elle était pas sérieuse. Elle haïssait ce surnom, et même ce légume. Impossible de lui faire manger des carotte, ni même de lui en mettre sous le nez.

    Elle continuer de le regarder. Essayant d'afficher une mine innocente. Était-elle à ce point transparente ? Tellement transparente qu'il pouvait lire ces pensées ? Elle ne ce démonta cependant pas du tout. Secouant la tête pour garder sa position. « Non, je veux pas te fatigué. Comment m'y prendrais-je en plus ? Non franchement. » Convaincante ? Non, pas du tout même. Lui non plus. A propos de sa faim, sa ce voyait vraiment trop qu'il n'avait pas manger depuis un moment. Rien quand ce faufilant dans ces bras tout à l'heure, elle n'avait sentit que des os, et rien d'autre. Elle ce permis de lever son T-shirt pour aller y tâter un semblant de ventre. Qui s'y risquer à y donner un coup de poing, finirait avec la main cassé. « Comment tu peux dire que tu va pas finir transparent avec ça ! T'as rien du tout ! Alors déjà qu'avant t'avait rien, dans le genre sac d'os maintenant on fait pas mieux ! Les mannequins doivent te maudire. Quoi que, tu manque de muscle. » Elle laissa tranquille son ventre et son T-shirt en remettant tout ne place, toujours entrain de rigoler. Voilà bien une semaine qu'elle n'avait pas rit, ni même esquisser un sourire. « J'avoue tu es irremplaçable. Trop même... » Vraiment trop. Être à ce point relier à lui, elle ne pourrait plus jamais passer une journée sans lui après aujourd'hui. L'avoir retrouver après une étape si difficile. Un dur retour en arrière, et maintenant qu'ils étaient repartis à zéro, tout irait pour le mieux et ils en sortiraient plus fort encore.

    Elle le regardait manger en souriant. Voilà une bonne chose, bien que la simple vue de la nourriture elle même puisse la dégouter, savoir que Taylor aurait au moins une poignet de céréales dans le ventre la disculpera de non assistance à personne en danger de mort de faim. « Ben c'est toujours mieux un vrai repas. Mais comme tu as vue c'est tout vide là haut. Et partout aussi... Je te laisse deviner où est aller l'argent des course... Enfin. » Pas besoin de réfléchir longtemps pour trouver. Mais ce n'était pas le moment de penser à ça. Pour une foi que sa mère ne ce laisser pas fini vielle loque sur le canapé sous prétexte qu'elle ne voulait voir personne. Une soirée de travaille, quoi de mieux ? Bien que ce faire poter quand on sert un café, ou bien entendre des gens vous parler comme un chien parce que vous n'avez pas donner de sucre assez, ce n'est pas le rêve en soit. C'est toujours ça. Nana prier au fond elle même pour que sa mère rentre tard. Un groupe de touriste empêchant la fermeture de la boutique, un monde fou sortie de nul par ? Ho si cela pouvait être vrai.

    __« Oui tu as sans doute raison. En tout cas pour ma part, je ne laisserais plus des chose aussi puéril mettre en danger notre histoire. Et pas question non plus que je te laisse loin de moi maintenant. Je vais pas non plus t'attacher, quoi que sa serait pas mal... Enfin t'as le droit à un minimum de liberté quand même. Histoire que je te bouffe pas la tête 24h / 24h » De quoi devenir fou à supporter Nana tout le temps. Jour et nuit, tout le temps quoi. Elle baissa les yeux sur sa serviette en soupirant. Bien sur que sa emmerder aussi Nana. Tout comme le T-shirt de Taylor, et le Jeans, et tout le reste qui servait à rien, juste à cacher le corps d'un réincarnation d'un ange. « Ben tu devras faire avec elle... C'est ça, et bientôt le col rouler. Non je rigole... » Elle éclata de rire, s'imaginer avec sa sur le dos, en présence de Taylor ? Pas question ! Et puis en même temps le pauvre vêtement ferait pas long feux. Elle avait très bien compris où voulait en venir Taylor, comme quoi elle était pas la seule à vouloir rattraper ce fameux Week-End. Elle voulue ce dépêcher de rejoindre sa chambre pour aller s'y enfermer et ce changer en faisant bien patienter Taylor. Mais plan tomber à l'eau, pas si tôt lever qu'il la rattrapa en l'attrapant par la taille tout en lui suggérant de la suivre. Ben bien sur après tout ! Avoir dit qu'il était comme chez lui, impliquer aussi le faite qu'il puisse mater comme il veut ? Ha non ! Pas question ! Elle le laissa faire en rigolant, s'avançant dans le couloir pour rejoindre sa chambre. « Okey tu visite vite fait ma chambre .. mais après tu me laisse me changer. Sauf si tu as une autre idée qui implique que je sois pas obliger d'en passer par là. Rolling Eyes » Elle voulait presque lui faire dire à lui même le plan b) qui trotter dans sa tête de sale gamine. Elle voulait simplement lui faire avouer lui même que c'était vraiment ce qu'il voulait. Pas question de le forcer à quoi que ce soit quand même. Après tout. En plus c'était tellement évident, alors pourquoi s'en privé ? Elle posa ces mains sur ces bras avant de bifurquer sur la droite. Donnant un coup de pied dans sa vielle porte de chambre, trop longtemps traumatisé. Voilà où était l'antre de Nana, entre une salle de bain médiocre et un débarras. Il y avait tout et rien, le grand souk et en même temps le stricte minimum vitale pour Nana. Le seul grand luxe qu'elle c'était autorisé jusqu'ici, avec des économies durement gagner et cachées, restait son étagère remplis d'innombrables ouvrages sur les droits. Tout sa vie, son futur résidé dans ces livres. Elle en avait usé les couverture à force de les lires. Elle avait aussi un bureau, qui servait plus de débarras que n'importe quoi, une armoire, gigantesque. Récup, faut pas croire non plus qu'elle avait le luxe de s'offrir un si grand " dressing", là où était entreposer tout ce qui faisait d'elle le petit arc-en-ciel de couleur tout les jours visible au lycée. Un lit, récup aussi, ni double, ni simple. Bizarre a vrai dire, mais trop grand pour une personne et trop petit pour deux. Et ensuite tout ce qu'on trouve dans une chambre de fille. Pas de quoi être émerveillé. Avouons le, c'est pas avec sa que Taylor risquerait d'être impressionner. Elle n'imaginer même pas la tête que son appartement à lui devait avoir à côté de ça. Après avoir regarder son bordel de vêtement échoué sur le sol, son sac de cours vidé par terre, son lit même pas fait; elle ce tourna vers Taylor l'air gêner. « C'est pas clean... Je suis pas le prototype de petite princesse qui passe son temps à traquer la poussière et le moindre truc qui tombe par terre. Enfin c'est toi qui voulais voir... Tu peux que t'en prendre après toi... Bienvenue dans mon antre donc ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Dim 2 Mai - 13:42

    -"Tu as assez d'idée en tête ? vue ton air sadique j'ai bien l'impression que tu cogite grave. Et puis garde ton coté sadique pour un autre jour, qu'on ai de quoi s'occuper, même si j'avais envie de le voir la. Il est ou ton coté sadique ?"
    Question bête mais bon, il attendait qu'elle dise ce qu'elle voulais, au lieu de le regarder comme si elle allait le manger. Remarquer lui aussi la dévorait des yeux."Une tête de carotte ? Etrange, moi qui déteste qu'on t'appèle comme ça xD, si maintenant ça t'amuse ^^." Maintenant elle se traitait toute seule de carotte, alors que l'un comme l'autre avait bannis de leur alimentation le dit légume. Pourquoi carotte, y'a un tas de chose orange sur terre mais non, carotte. Il trouvait ça un peu bête, surtout qu'il était répugné des carottes rappées à vie.

    Il savait pertinemment ce qu'elle avait en tête. Vu qu'il avaient les mêmes idées, c'était plutôt simple à deviner.
    Sa tête innocente n'était vraiment pas crédible, du tout. Pourquoi détourner le truc alors qu'elle savait autant que lui le programme de la soirée et de la nuit? Il s'était déjà fait un plan dans sa tête et s'imaginait la suite de dimanche dernier. Après tout c'était assez normal, vu la tenue dans laquelle elle se baladait devant lui et qu'il était resté sur sa faim dimanche. Bref, les idées ne lui manquait pas non plus.
    "Tu sais très bien comment tu va t'y prendre très chère, joue pas les innocentes, tu ne sais pas mentir" Il lui tira la langue avant d'attraper quelques céréales et de sentir son tshirt se relever. Quoi? c'était pas un squelette! Enfin assis, ça ne se voyait pas mais debout, il lui suffisait de respirer pour apercevoir quelques côtes. Il n'empêchait qu'il restait aussi solide qu'avant, juste le peu de gras qu'il avait qui avait foutu le camp. "Je suis pas un sac d'os Nana, j'suis plat, nuance. Je pourrais trouver un emploi dans le mannequinat si jamais j'ai pas mon bac Rolling Eyes. J'AI du muscle, nan mais ho xD Je suis pas si plat que ça, t'as juste peur que je crève tout de suite mdr, te sent pas coupable je vais beaucoup mieux"
    Il la regardait tripoter le peut de ventre qu'il avait en levant les yeux au ciel, avant que le tissus ne le couvre à nouveau. " t'aurais pu l'enlever carrément? xD je rigole.. or not; Je sais que je suis irremplaçable, alors ne me casse pas, y'a pas de service après ventes."Maintenant c'était à la vie, à la mort. Rester un maximum de temps collé à celle qui avait décroché son coeur et qui pouvais tout obtenir de lui. Un semaine c'était la mort. Enfin le début de la mort. Tellement triste, qu'ils se laissaient mourir chacun de leurs cotés. Maintenant si le diable les emportaient, ils ne se quitteraient pas.

    Il continuait à manger, juste pour ne pas la vexer et qu'elle arrête de se sentir coupable pour la suite des évènements. Les céréales à force, ça n'avait plus de gouts et ressemblait à du papier maché.
    Maintenant qu'il avait l'estomac à moitié remplit, ça allait un peu mieux mais le peu d'énergie gagner, finira par s'épuiser très vite.
    "J'ai vu oui, je sais ou ça va Rolling Eyes, t'en fait pas va ^^."
    Drogues , drogues et drogues. sa allait la, tout leurs argent. Sa mère bossait pour avoir sa dose, c'est tout. Ce qui explique son job de nuit et le fiate qu'elle entrerais tard se soir. Vraiment, très tard si possible. Rencontrer une grande perche au beau milieu de la nuit qui sort de la chambre de sa fille, ça le ferait pas. Surtout qu'elle ne l'avait jamais vu et qu'elle ignorait que sa fille sortait avec un homme majeur. Bref; sa serait pas top.

    "On restera toujours ensemble ^^ ... M'attacher? Rolling Eyes , ça dépend enfin bon. Je veut pas te quitter et puis tu me prend pas la tête ^^' ."
    Une envie, tiré sur cette saleté de serviette qui lui gachais la vue. Pourquoi elle s'acharnait à le taquiner comme ça? remarque pour elle cela devait être drole de voir sa tête au mot "col roulé".
    "Col roulé ? Oo." Il relacha ses céréales dans la boîte et s'empressa de la suivre.Elle riait, il devait avoir l'air débile avec ses grand yeux. Un col roulé ? Et pourquoi pas la combi de sky et tout le bordel ?
    Il passa un bras autour d'elle pour être sur qu'elle ne s'échappe pas et s'amusait à tirer légèrement sur la serviette avec son autre main. Elle voulais savoir? Et bien elle allait être servit."Je visite et on y reste. Pas besoin de te changer. Mon idée.. Toi et moi et ton lit, pour rattraper dimanche, à moins que tu n'es plus envie de coucher avec moi, sinon on fera un scrabble Rolling Eyes"Il la suivit sans rien dire, jusqu'à sa chambre. Une tout petite chambre qui devait faire la taille du dressing de Taylor. C'était peut mais chaleureux, pas comme chez lui ou tout était de marbre et d'acier. Luxueux, mais trop froid.
    Un tas de bordel partout, des trucs sur le sol. Un vieux vieux lit trop petit pour deux, ils étaient mal mais vu que c'était deux squelettes cela ferait l'affaire et un vieux dressing. Loin de chez lui mais justement, le changement ne faisait pas de mal et il restait émerveiller devant tout ça.Elle était bordélique à un point, lui qui était si perfectionniste autant sur son look que sur ses affaires.[b]"Je remarque ça, c'est mignon ^^. Sa me changement de ma chambre à moi en tout cas xD et puis je regrette pas ^^."[/b}
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Dim 2 Mai - 17:25

  • __« Mais arrête ! Je cogite rien du tout ! Sa va ... C'est toi qui te fait des films là. J'ai pas une tête de sadique, j'ai juste la tête d'une nenette qui à Retrouver son petit ami, et qui compte pas laisser partir de si tôt. Mon côté sadique il est dans mes chaussettes et il y reste ! » Ou pas ! Ben oui si Taylor s'amuse à la chercher comme ça, il est claire qu'elle arrivera plus à résister bien longtemps. « En passant, t'as vue ta tête à toi ? Alcoolo doublé d'un pédophile et triplé d'un zombi. Mais n'empêche j'ai bien cette tête » Un large sourire innocent sur le visage, et c'était dans la poche ? Non même pas en rêve. Enfin c'était l'occasion de rire à nouveau depuis une semaine.

    Elle le regardait à nouveau faussement vexé. Il avait l'air de lui reprocher peut être d'être trop emprunt à vouloir faire un câlin ? En même temps à la place de Nana... Avec LE T'aylor Evans en face de soit, et rien que pour soit... C'est plus que normal. Surtout quand il ne vous repousse pas, quand il ne résiste pas, et qu'il serait à la limite de vous supplier. Sur ce pont il était à la même place. Lamentablement irrécupérable. Surtout quand on est passé à deux doigts il y à de cela une semaine. « Non je sais pas comment m'y prendre. Et je ment pas du tout ! ... Peut être te faire faire le ménage de ma chambre pour la peine tien ! ... Ou bien même de la maison tout entière! Mais tu n'es pas là pour ça de toute façon... Hein Very Happy. » Pas crédible du tout la nana. Sans jeu de mot... Il avait raison en soit, elle avait pas une tête d'ange aujourd'hui, durant toute la semaine elle avait eu le temps de ce pervertir, et le simple faite de le voir devant sa porte, c'était comme si le portail de tout espoir c'était ouvert. « Toi des muscles ? ... Ben en tout cas ils te servent à rien du tout. On dirait une crevette en plus, les agences de Mannequina voudrons pas de toi sous prétexte que t'es trop maigre. Et puis ils recherchent des beau mâle plein de muscle, huiler et bronzés. *_* » Elle s'autorisa le luxe de rêver quelque minutes, bien que Taylor ne fasse pas partie de ce genre là, il avait un autre charme. L'effet tatouage, cheveux magnifique, et son allure de rebelle, tout sa vous fait craquer rien que la première foi. Évidement il n'était pas dans son bon jour aujourd'hui. Avec ces trois kilos en moins il faisait presque pitié à voir, on lui aurait presque donner la pièce pour qu'il mange. « Mais heureusement pour moi tu n'es pas comme eux... Y'aurais des chance pour que tu sois Homo, à fond sur ton look; déjà que là c'est pas sa qui te manque. Rolling Eyes. Et puis toutes les filles pourraient te mater sous toutes les coutures et même pas moi *_*. » C'est vrai qu'on devrait enfermer Nana d'avoir par on ne sait quel miracle, réussit à gagner le cœur de Taylor. Elle pencha la tête sur le côté en le dévisageant. Venait-il vraiment de lui demander d'enlever son T-shirt ? C'est pas qu'elle l'aurait pas fait, ni même qu'elle le ferait pas, seulement si elle commencer comme ça.. Elle finirait carrément par déshabillé tout le bonhomme avec. Elle fit des manière avec son T-shirt, comme si elle l'arranger pour qu'il soit parfaitement parfait sur le plus parfait des parfaits. « C'est vrai que t'es bien mieux sans ... Mais il fait froid ici, faut pas tomber malade hein. Et puis sa cache tes horreurs d'os. Promet moi que à partir de demain tu remange comme quatre ? » Bon d'accord elle abuser fermement. Mais voir son petit-ami aussi maigre, si ce n'est plus qu'elle. Non... Impensable ! Elle laissa de nouveau son pauvre T-shirt tranquille en lâchant un long soupire.

    Tout le monde savaient où aller l'argent des Scottland. La mère de Nana avait enrichis à elle seule tout les trafiquants de Forks et des alentours. Et même si parfois l'argent manquer, elle trouvait toujours un moyen de s'arranger. Et malgré tout ça, Nana avait quand même réussit à ce préserver. Certes elle c'était renfermer dans ces études et les petit jobs d''été, ainsi que sur Taylor maintenant. Elle ne voyait qu'en lui la possibilité de fondé quelque chose de solide, peut être trop vite, mais elle y croyait dur comme fer. L'une des raisons pour lesquels cette semaine avait était aussi éprouvante, même si le recule à parfois du bon... Dans leur cas, ce n'était pas la peine d'y penser. « Oui t'attacher.. A moi. Imagine pas toute suite que tes rêves deviendrons réalités. Je peux aussi t'enfermer dans mon armoire, ou bien dans le débarras à côté de ma chambre. Histoire de garder un œil sur toi tout le temps. Même si le contraire serait plus équitable. » Non pas que Nana batifolerait partout. Mais on voit plus Taylor à la place du fou hypra possessif. Et puis Nana était pas du tout contre le faite de devenir " la chose" de Taylor, quoi de mieux après tout ? Il la traiterait toujours comme une princesse, aucun doute là dessus.

    Alors qu'elle ce sauvait dans le couloir elle entendit au son de sa voix que l'idée "col roulé" c'était pas sa. Heureusement elle rigoler, l'idée même d'un truc pareille la répugné. « Non non ! Je rigole ... Même si tu voulais absolument me voir avec tu devrais faire sans. Sa va pas la tête... Tu peux fouillé ma chambre, y'en à même pas un seul » Même si elle marcher vite pour lui échapper, pas moyen, bien qu'il soit tout menue maintenant il arriver quand même à l'attraper et la garder contre lui. Et comme si sa suffisait pas il s'amuser à tiré sur sa serviette. Pas malin tout ça. Nana qui était prête à la laisser tomber, voyait là un bon moyen de le faire languir et décida donc de la garder un peu plus. « Désoler mais on à pas de Scrabble nous... On à un vieux Monopolie défraichi et des jeux de cartes... Révisé ton alphabet c'est pas pour ce soir donc. Mais pour ce qui est de rattraper le dimanche... Sa me plait bien sa » Voilà que Taylor était réveillé... Le casse croûte de 19 h 30 avait du bon sur les hommes. Elle ce tortilla pour lui glisser d'entre les pattes, lui laissant, comme par erreur, qui l'était pas du tout en plus, sa serviette entre les mains. Rester à savoir ce qu'elle ferait maintenant. Titiller un peu plus la bête, ou bien le laisser s'énerver de lui même ? Les deux étaient sympa en même temps. Elle ce tourna vers lui tout doucement, faisant abstraction à comment elle était maintenant. C'était pas pire que sur la plage, là au moins ils étaient plus que seul. L'attrapant à la ceinture elle le fit rentré un peu mieux dans la chambre avant de pousser la porte avec son autre mains. Cette foi c'était vraiment sérieux. Rien avoir avec l'histoire de la plage, même si cette foi là c'était plus romantique qu'une première foi dans une chambre d'ado de seize ans, dans un lit totalement pas adapté pour ça et le risque que à tout moment une vielle loque ce ramène. Il n'empêche que Nana s'en moquer complètement. La porte était fermé à clef, sa mère devra attend, et les autres aussi. Ce soir c'était Taylor et uniquement Taylor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Lun 3 Mai - 19:47

    -"Et alors? Je vais pas mourir si je me fait des films non? Et puis de toute façon, j'ai le temps d'en faire si tu veut pas me lâcher, d'ailleurs j'aimerais rester un maaaaximum de temps avec toi, mais faudra allez au lycée lundi quand même Rolling Eyes" Il la regardait en riant. Pédophile? Non pervers, n'empêche que c'est un peu vrai, mais c'était pas sa faute si ils étaient pas né la même année. " Je suis bourré et un zombi mais pas pédophile. Pas de ma faute si je suis plus âgé que toi et c'est dommage parce que je peut finir en tôle pour ce qu'on va faire... Tant pis j'préfère payer une putin de caution que de reste planté la deux ans à refouler mes idées Rolling Eyes et puis je t'aime alors me passer de toi c'est impossible OO"

    Elle avait autant envie que lui mais le faite de tourner autour du pot n'était pas très amusant à force.
    Okey elle avait envie, comme lui, mais autant le dire non? après tout, une semaine. Et en plus en c'étant quitter sur la journée de dimanche. Presque une semaine réfléchir la dessus jusqu'à en rêver la nuit.
    Oui comme tout mec il faisais des rêves penché coté cul et alors? Y'avais de quoi quand même c'était Nana après tout, pas la présentatrice de la météo sur une chaine pourite du câble."Comme Dimanche? Sans refaire la même chose lorsque je dit t'aimer ^^' Je préfère un gros câlin quand même Rolling Eyes , le ménage on verra après hein ? " Dimanche ça avait foiré et pourtant il y avait pensé toute la semaine d'avant donc en tout, deux semaines ou il ne pensait vraiment qu'a ça. Et en plus si on allait le chercher au lycée, c'était un peu la galère. D'habitude il était commandé par le cerveau entre ses tympans mais la, le deuxième l'appelait aussi , la merde.

    -"Bien sur que j'ai des muscles! Et ils me servent ! A me battre ..Justement je suis une crevette et si je reprend 500 grammes ça le fera non? Et puis je vais avoir faim si on s'active un peu ! Je suis peut être pas bronzé, j'aime pas le soleil c'est pas bon pour mes tatouages, j'ai pas les pecs dur comme du bois mais déjà j'en ai c'est déjà pas mal ...et je suis pas moche à ce que je sais et vois. "Il la regarda fantasmer cinq minutes en se grattant la tête.Il n'était pas comme ça, et le sera jamais. Si c'était ça qu'elle aimait chez un homme c'était un peu mal barré pour lui. Le look tapette espagnole non merci, il préférais rester looker comme un petit anglais sortis tout droit de Camden Town, ça lui allait mieux et il avait toujours été comme ça."Je suis loin d'être gay ou bi ou peut importe, c'est claire et puis je pense qu'elle me matte assez comme ça. Déjà, même si je fini mannequin malgrés ma taille de crevette, elles vont baver -_-"Nana avait réussi à "gagner" Taylor, lui même ne savait pas comment il en était tombé amoureux mais c'est comme ça. Un heureux hasard dans un couloir les avaient réunis et ils étaient pas prêt de se lâcher, tant mieux d'ailleurs." Les tshirt ça sert à rien à l'intérieur, ce qui explique que je suis toujours à demi à poil chez moi. Et puis personne peut me voir, sauf toi la et je pense pas que ça te gène vraiment, même si j'ai perdu trois kilos. Hey, t'en fait pas, je vais remanger, tu me manquais trop.. Mais la tu es ici, donc je vais remanger, j'espère ^^ sinon tu viendra chez moi pour me forcer à manger Rolling Eyes"Si il mangeait pas, ou il finirais au fond du trou ou encore plus maigre qu'elle. L'image de Mike Teavee lui revint, le mec fin comme un haricot de Charlie et la chocolaterie. bwaaa non, il voulait pas finir comme ça !

    L'argent allait dans la cocaïne et dans l'héroïne de sa mère, ça tout le monde le disait et apparemment c'était vrai. Pour une fois que les ragots sont véritable. Sa devait pas etre facile pour sa petite-amie de vivre avec une droguée, dépressif."Tu peut me garder enfermer dnas la cave m'en fiche, tant que je te vois ^^'. Le contraire..que je t'enferme dans mon appart' jusqu'a la fin de tes jours c'est ça que tu veut?"Drole d'idée. Son appartement elle pouvait y aller et y rester autant qu'elle le voulais. Après tout il était grand et au moins la bas personne ne les dérangeraient. Désertique, juste le facteur de temps à autre pour les factures et puis on s'en fou la boîte à lettre ça existe et basta.

    Beurk un col roulé, déjà que d'habitude il voyait pas grand chose de sa petite amie mais si en plus elle mettais un col roulé, mon dieu."Je ne veut pas te voir avec du tout , ça m'arrangerais pas de plus te voir, planqué dans ton col -_-" Sa le fesait rire de l'attraper malgrès qu'il soit devenu fin comme un fils, elle était toujours aussi maigrichonne qu'avant alors c'était simple."J'adore ton choix perso, et puis je pense que j'ai assez révisé l'alphabet cette semaine hein?^^ ". Il n'avait pas vraiment vu le coup venir, juste le temps de sentir Nana se barrer et la retrouver nue devant ses yeux. Elle devait faire exprès d'énerver Taylor plus qu'il ne l'était déjà, la blague. Si elle jouait avec le feu, elle allait se bruler.
    Voila que ça suffisait pas, la ceinture aussi. Pour le coup Taylor n'avait envie que d'une seule chose, se jetter sur elle tout de suite mais bon, après un premier essaie foireux il préférais faire gaffe à son taux d'adrénaline. La porte fermé et Nana qui le tennait toujours, il attrappa son visage entre ses mains pour l'embrasser tout en reculant avec elle jusqu'au lit et se laisser tomber dedans. Un viole pour une première fois, même si elle était consentante, c'est pas terrible. Mais si dans 5minutes ils y étaient pas, tant pis pour la morale. D'ou Taylor avait une morale déjà? Enfin bon, il ne voulait lui faire mal c'est tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Mer 5 Mai - 0:06

  • Elle caressait sa joue en le regardant tendrement. Il était évident pour elle aussi de passer un maxximmuumm de temps avec lui. Après tout... C'était normal. Faudrait seulement que rien ne vienne troubler tout ça. Et si Taylor passer le Week end ici tien ? Faudrait juste que la mère de Nana soit réellement ce qu'il à de plus défoncer en rentrant pour ne pas comprendre tout ce que Nana lui expliquera. Ce qui était plus que probable.

    __« Moi aussi je te veux avec moi tout le Week end. Quitte à ce que tu reste ici m'en fiche, pas question que je te lâche une seule seconde maintenant que je t'ai retrouver. Tu pourra continuer à te faire des films sur moi, et même que cette foi tu jouera dedans en directe. » Elle souriait avec lui sans vraiment savoir pourquoi. Peut être juste euphorique de le retrouver, après tout. Une bonne engueulade et les voilà sur le point de conclure, enfin. « Tu sais... Moi je m'en fiche que tu sois ou non plus âgé que moi, t'es quand même Taylor, mon Taylor. Sa changera jamais rien. Et c'est pas moi qui vais aller crié partout ce qu'on va faire, comme tu dit. C'est pas mon genre d'exposer ce genre de chose, et sa regarde que nous. Tu n''ira pas en tôle de toutes façons... C'est moi qui t'emprisonne. » Un large sourire innocent. A la limite d'avoir l'auréole au dessus de la tête.

    Bon c'est vrai que le faire languir à ce point, c'était pas sympa pour le pauvre Taylor. Après être passer à côté de sa le week-end dernier en plus. Nana voulait juste s'amuser, au risque de l'énerver. Au moins elle comprenait qu'il ce forcerait pas, il était à la limite de la supplier en plus. « Comme dimanche oui. Mais sans l'épisode catastrophe. Maintenant que je sais que tu m'aime, je risque plus de m'envoler. Si on fou le souk partout, on aura de quoi s'occuper au ménage après. » Elle continuer de rire. Pour rien certes, mais être aussi détendue, calme, posée, confiante, la rendait heureuse. Aucun risque aujourd'hui que le même scénario de l'autre foi recommence.

    __« T'es qu'une brute épaisse Taylor. Tu pense que à te battre c'est pas possible ça. Les muscles sa sert aussi à autre chose hein. » Oui bon... Elle l'aimait bien, voir trop ce petit côté "brute épaisse". Dans le genre rebelle, tatouer, et tout le reste, Taylor ? On fait pas mieux ! De quoi vous faire baver d'envie rien qu'en le regardant deux minutes. Ce que d'ailleurs elle commençait à faire, les étoiles dans les yeux lorsqu'elle poser les yeux sur lui. Une animosité débordante prenait possession de Nana à ce moment même. Elle avait garder les mains sur lui, et ne tarda pas à les remontaient tout doucement jusqu'à ces épaules en souriant toujours de la même façon. Un air sadique caché par un air angélique. « Je m'en fiche de toute façon que tu ressemble ou non à un play-boy, t'es juste comme il faut pour Nana Scottland. T'as tout ce qu'il faut où il faut. Sa je le garantis ! » Ho que oui elle le garantis. Non pas pour venter son petit ami, ni même qu'elle ai entièrement tout ça pour elle. Mais faut l'avouer, le peu qu'elle à vue le week-end dernier, c'est pas parti aussi vite de sa tête. Elle à eu toute la semaine pour y repenser, et regretter de pas être retenue de le lâcher. Elle continuer à jouer avec lui, rapprochant son visage du sien, de quoi juste frôler ces lèvres, et ne bougea pas plus. Il aurait tout le temps de ce venger après ça, et sans doute ne louperait-il pas l'occasion d'ailleurs. « Je veux pas que tu sois un de ces mec là de toute façon. Si je t'aime, c'est justement parce que tu n'as rien avoir avec. Et puis... tu vois bien par toi même que les filles maintenant, elle aiment plus trop les kéké-boy. » Non plus du tout même. La genre de mec, musclé comme on sait pas quoi, bronzés et tout le reste, c'était craignos. Taylor était le prototype même du type que toutes les filles veulent pour elles. Mais Nana dans son genre, était encore plus craignos que n'importe qui. Look pékémon, multi-colore, mais qui avantage pas trop une femme. Un jour elle pouvait être élégante, sans oublier ces couleurs certes. Et le lendemain on pouvait la comparé à rien, comme si elle avait fait tout les fond de ces armoires et ramassé tout ce qu'elle pouvait trouver de plus minable. On lui aurait donner la pièce pour peu qu'elle s'achète des vêtement convenable, mais elle s'aimait ainsi. Mais sans parler seulement du look, physiquement non plus ce n'était pas une "bombe" comme on dit. Elle aurait du progrès à faire si elle voulait en arriver là. Stricte minimum vitale pour ne pas qu'on la compare à un mec, et c'est tout. Peut être même que Taylor avait plus de féminité qu'elle, c'est vous dire... Elle glissa ces mains dans sa nuque et craquait en les glissant dans ces cheveux. Magnifique cheveux qui finissaient de faire tout son charme de "B.G" comme on dit, qu'elle avait en face d'elle. Bon elle jouait vraiment un jeu dangereux là, mais c'était plus fort qu'elle. « De toute façon tu va pas le garder longtemps ton vieux débris de T-Shirt. Je m'en charge personnellement si il faut. ... Tu crois vraiment que je viendrais chez toi pour te forcer à manger ? On serait trop occuper à faire autre choses, que toi et moi on finirait transparent.» Au moins c'était clair, voir trop. Mais pourquoi ce taire à ce sujet. Si il l'invité chez lui, c'était à ces risques et périls.

    Habiter avec Taylor ? Impensable, il sauterait par la fenêtre au bout du troisième jour, si ce n'est pas avant. Nana c'est une tornade d'énergie, et elle met le bordel partout. Taylor lui, aussi propre sur lui qui l'est, devait aussi l'être chez lui. Maniaque ? Oui ! Même si l'idée la faisait salivé d'avance, rien que pour ne pas troubler la vie de Taylor, elle refuserait. Si c'était vraiment une demande concrète. « Tu serais enfermer dans ma chambre, la cave c'est les rats, et t'en ai pas un. Même si l'idée d'habité chez toi le plait... J'ai pas envie de contribuer à ta mort. Tu supporterais pas que j'habite chez toi. » N'empêche elle réfléchirait à la question, si un jour il venait à lui poser réellement. C'était pas dur de prendre un truc, l'utilisé, et le reposer à sa place après non ? Hoo si .. Trop dur...

    Elle rigolait. Au moins ils étaient sur le même avis question vestimentaire avec un Col-roulé. « Plutôt me prendre que mettre un truc pareille. En plus.. j'ai pratiquement que des shorts, et un col-roulé avec ça... Imagine même pas l'horreur. » Breuu... Elle en frissonner d'horreur même. Même les bonnes sœurs avec plus la classe avec leur longues robe bleu ou noir. « Moi aussi j'en suis fière de mon choix. Laisse les cours de côté maintenant... Plus d'alphabets ni de maths... Tu va révisé... Le corps à corps... C'est nettement plus intéressant que le reste je trouve. » C'était Nana ou bien son corps qui parler ? Oué vraiment c'est limite. Parce que même en générale elle parler pas comme ça du tout. Trop zen qu'elle était, vraiment trop. Bon d'un côté au moins Taylor aurait pas besoin de tout mettre en œuvre pour la détendre et nia nia nia... Mais c'est qu'elle était trop intenable maintenant. Une vrai tigresse la Nana. Quoi que... Taylor dans le genre félin on fait pas mieux. Bon certes maintenant qu'elle l'avait bien chauffer, il avait de quoi s'énerver et plus ce retenir. A peine la porte fermer, le temps de comprend que cette foi sa serait la bonne, et voilà qu'il la rattraper pour l'embrasser. Elle répondait au baiser, porter par une ardeur nouvelle, qu'elle aurait pas crus vivre en elle. Ben tien. Elle eu vite fait de saisir son T-shirt pour commencer à le relever. Mon dieu qu'elle pouvait plus le voir ce t-shirt. Juste avant de tomber sur le lit elle lui retira complètement en le laissant tomber à leur pieds avant d'aller reposer ces mains sur son torse, enfin débarrasser d'un vêtement. Et plus le moment approcher, moins Nana tenait en place.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Jeu 6 Mai - 21:17

    Taylor sourit en sentant ses doigts sur sa joue. Une semaine que personne ne l'avais fait. Nana étant la seule qui puisse le toucher tout court. Il réagissait un peu comme un chat. Agressif avec certains et doux comme un agneau avec d'autres. C'est plus souvent quand lui il veut que quand les autres veulent. La seule chose qui diffère avec l'animal était les poils, les moustaches et la hantise de l'eau. Si elle comptait pas le lâcher autant rester ici ou aller chez lui. L'un ou l'autre c'était bien, tant qu'ils ne se quittaient pas des yeux une minute. Enfin y'avais sa mère et ça cassait un peu tout, à moins qu'elle soit si défoncée qu'elle ne remarque pas sa présence.

    -"Parfait alors et puis on peut aller chez moi non? Y'a plus de place pour tout mes films.. Dans ma chambre sinon, y'a un grand lit et un grand canapé qui nous attendent. Mais ici ça me va aussi, j'peut t'espionner dans ton élément et voir tes manies c'est marrant."
    Tout les deux souriaient comme des imbéciles, un peu pour rien. Comme dit le père de Taylor, rien ne vaut une bonne engueulade pour une bonne réconciliation sur l'oreiller. Ce qui allait d'ici sous peu ce produire après des jours à y penser."Je m'en fou de la différence aussi chérie. Je suis à toi et rien qu'a toi.. Je sais que tu va pas le clamer sur les toit mais bon, faudra juste expliquer au autre pourquoi pourquoi on ce barre souvent au déjeuner ou au pause et aussi pourquoi on décroche plus le téléphone.. Je laisserais plus une occasion nous passer sous le nez! J'irais pas en prison je suis un saint homme .. mais en revanche je veut bien être ton prisonnier oui!"le large sourire de sa petite amie le fit éclater de rire et il la resserra un peu plus contre plus en soupirant, heureux de l'avoir à nouveaux dans ses bras.

    Elle faisait mumuse avec ses nerfs à un point pas possible. Pourquoi s'amuser avec lui comme ça? Parce que c'était drôle de le voir au point de craquer ou juste pour le voir s'énerver tout seul. Les deux surement non? "J'ai bien l'attention de foutre le bordel vois-tu, et puis de toutes façon on s'en fou! Comment tu veut t'envoler? Tu es chez toi et tu vient de fermer la porte ." Il riait avec elle. Elle avait l'air beaucoup moins tendu que l'autre jour, et lui était toujours aussi calme. enfin, ça se passerais bien, enfin il l'espérait.

    -" A quoi pourrait bien me servir mes muscles hein? Je sais faire que ça, me battre, et puis que je sois une "brute épaisse" ne te dérange pas à ce point la si ? "Après tout il avait tout ce qu'il fallait pour être une brute, malgré son poids plume. Il avait le look, tatouages et tout le bazar et la mentalité parfaite. Il posa les yeux sur elle pour la retrouver entraint de le fixer comme les bécasses blonde qui ne veule qu'une seule chose, coucher avec. Le même effet que lorsqu'il parle à une fille, il se retrouve avec une espèce d'escargot baveur mélanger à des yeux de merlans frits. Voir Nana dans cet état la c'était space et rare. 
    "Tant que ça te va, tant mieux. Je suis juste, Moi. Et puis j'pense pas être moche, vu comment on me regarde.. toi comprise ^^."Après tout, elle était la mieux placée pour savoir non? Elle l'avais vu à poil y'a pas une semaine alors.. Et puis sans avoir les muscles et le bronzages d'un play boy, il arrivait à avoir une belle fille pour lui c'est déjà ça nan ? Même si elle e se considérait pas comme était parfaite, lui la voyait comme ça. Après tout elle avait décrocher son coeur et le faisait tourner en bourrique beaucoup plus facilement que n'importe quelle femme, même une mini Pamela andreson.Et en voila un exemple concret. Elle se raprochait de lui. Frolant à un rien ses lèvres, juste histoire de l'embêter. Il se rapprocha un peu plus sans toute fois toucher ses lèvres, entrouvrant légèrement les siennes avant de soupirer. Un vilain jeu, de quoi craquer maintenat sans bonne volonté. Mais au moins, il pourra ce vanger en jouant avec elle plus tard." Un kéké des plages a toute les chances de finir gros moche et chauve a l'âge de 45 ans. Je préfère finir comme mon père ! Et puis non, maintenant les femmes aiment les hommes normaux ou "rebels" et je suis dans cette catégorie de personne, c'est con hein? J'aime pas trop le faite qu'on espère me sauter dessus des que tu ne me regarde pas ou qu'on s'embrouille." Ça non. Il risquais sa vie en sortant dehors seul . Le soucis numéro un des hommes comme lui. Nana elle, n'avait rien a voir avec les femmes que Taylor devrait "normalement" fréquenter. Elle n'était pas foutu comme  on ne sait quelle star, elle était encore mieux. Tout ce qui est petit est adorable déjà. Ensuite ses cheveux façon pokemon
    Et maintenant façon cerise le faisait fondre. On aurais dit qu'elle sortait directement d'un manga. Avec ses tenues colorés qui s'accordaiznt parfaitement a celle de Taylor pas toujours discrète aussi. Un petit couples d'amoureux trop mignon à regarder en gros. La feminité lui faisait un peu défaut certe. Taylor l'était même plus qu'elle a xe laver trois fois par jours les cheveux et faire toujours attention à ses vêtements. Un tour dans les grandes boutiques avec Nana ça ne serait pas une mauvaise idée non? Et puis y'a toujours de l'occupation en cabine d'essayage. Ses mains dans ses cheveux c'était pire que tout, enfin pour le moment. En temps normals il aurais grogner après elle mais la il se contenta juste de frémir. Plaçant ses mains dans son cou." Occupe toi de mon  t-shirt alors! Oui je pense que tu pourrais venir me forcer a manger, après une nuit de sexe je vais avoir faim déjà, rien qu'en dormant je suis un ogre le matin en général alors... Ne crois-tu pas exagérer ? Je veut dire.. A force d'y gouter ça n'aura pas la même saveur non? Déjà la ... Après la journée de dimanche on est prêt a se sauter dessus. "


    Il la regardait en souriant. Au moins ils etaient du meme avis sur les col-roulé, nada." L'idée que tu n'es que des short me va très bien quand on est dehors mais je préfère rien du tout quand même. Et puis pourquoi porter un col-roulé,t'aura jamais froid alors..". Il parlait a Nana Scottland 
    Ou au corps de femme devant lui? La petite Nana n'était plus tellement sage depuis le Dimanche, comme quoi va avait eu du bon." Je pense que je vais plus qu'apprécier les cours de ma nouvelle prof particulière, le corps et ses plaisir vs les problèmes de maths, y'a pas photos. " Cette foisvelle était vraiment tranquille et n'avait vraiment plus la frousse. Tant mieux, c'était pour ce soir, même si me lieu n'était pas vraiment approprié. Tant pis, au diable tout ça, le lit fera l'affaire et biensur il faudra tester le sien. Il continua de reculer vers le lit en se débarassant de sa ceinture avant de tomber dessus, Nana sur lui. Il coupa un instant le baiser juste pour reprendre son souffle tout en enlevant  son Jean et son boxer vitessse eclair avant de l'attirer plus sur lui. La il était pressé autant qu'elle. Comme deux bêtes qui se jetaient dessus mais c'était un peu le cas non? Le moment allait arriver , bientôt. Et tant mieux, depuis le temps qu'ils attendaient.
       
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Ven 7 Mai - 19:49

  • Elle savait pas vraiment quoi lui répondre, certes aller chez lui était une très bonne idée, quoi de mieux ? Pas de maman à moitié morte d'une over-dose pour vous déranger. Le grands luxe aussi, faut l'avouer Taylor avait un appartement à lui seul, qui faisait largement le double de chez Nana. Tout prédisposé mieux à aller chez Taylor quand même.

    __ «Moi chez toi ? Vraiment ? Sa équivaudrait à lâcher le tigre hors de sa cage... Mis à part mes manies de foutre de bordel, de chanter à tue-tête des vieux classique, et de me trimballer à poile en chaussette ... Tu sais c'est pas très fun tout ça. On voit bien là une ado de seize ans qui passe ces journées au Lycée entouré de coincés, et qui en rentrant chez elle, toujours seul, fait les pire conneries. Aller chez toi sa me plairais bien, mais vient pas te plaindre après. » Si seulement en un claquement de doigt elle pouvait atteindre les dix-huit ans. Majorité, liberté, paix. Tout ce dont Nana rêver, en plus de Taylor. « Tu compte passer ton temps libre à t'occuper de moi ? T'imagine un peu ? Maintenant que t'as passer tes exames, tu n'es même plus obliger d'aller au Lycée... Ton temps libre est non-stop... Même si sa me dérange pas... C'est pas très raisonnable hein. » Même si elle disait ça, elle s'imaginer déjà sécher les cours pour apprendre d'autre choses... En compagnie de Taylor.

    Elle réfléchissait. Ces muscles à quoi pouvaient ils servirent d'autre que à ce battre ? Il ressemblait trop à une crevette pour avoir une image de caïds, sa force c'était tout dans la tête avec Taylor. Quoi qu'ils pouvaient quand même avoir une utilité. « T'es muscles servent uniquement à me faire rêver pour le moment... Mais t'as du mérite, si je me souvient bien, là dernière foi que t'as écraser le nez d'un crétin... Il est pas rester sur sa faim. » Les filles rêvaient de Taylor, et les garçons le craignaient. Faut dire qu'on le voyait pas trop venir, même si c'était marrant vue de l'extérieur, valait mieux pas être à la place de celui qui prend les coup. Elle venait de ce rendre compte qu'à force de trop penser à lui, elle finissait par baver comme n'importe qui devant un magasin de gâteaux. Y'avait de quoi devant Taylor... Mais c'était rare de la part de Nana qui d'habitude ce retenait, trouvant sa trop dégradant pour lui. Elle secoua la tête pour ce ressaisir, imitant un vieux ravalement de salive en éclatant de rire. Elle bavait mais pas à ce point quand même « Toi moche ? Tu rêve... On tuerait pour te ressembler. Et aussi pour que tout nous appartienne. J'ai une chance unique que t'ai au moins une foi poser les yeux sur moi pour me voir. » On tuerait Taylor pour ces beaux yeux, mais aussi Nana pour sa chance. Elle avait appris plus que n'importe qui, et vue aussi plus que n'importe qui d'autre. Vue qu'elle risquer pas d'oublier de si tôt, ni même de regretter. Taylor nu, était l'équivalent d'un ange, un ange qui ce brulait les ailles en fricotant avec Nana. Qui d'ailleurs ressembler plus qu'autre chose à une diablesse pour le moment. On pouvait sans doute voir les cornes lui poussaient sur la tête d'ailleurs. Mais l'ange aussi commencer à ce prêté à ce petit jeu pas très gentil. Un soupire d'agacement ? Oui. Elle fit mine d'hésiter mais fini quand même par poser les lèvres sur les siennes, légèrement entrouverte également, avant de l'embrasser. Trop longtemps perdue cette habitude. Une semaine sans gouter à ces lèvres... Quelle torture ! « Je te vois bien finir encore tout mince, à peine ridé, les cheveux grisonnant enfin rangé. Un homme posé fière de sa vie et de tout le reste. Un homme qui aimera toujours prendre soin de lui et qui finira avec le style pingouin. Ce qui d'ailleurs tirais pas mal, même si sa ferait un tableau bizarre. T'aura aussi des millions de maitresses, toutes plus jeune et plus belles les unes que les autres. Enfin tu sera un homme de 45 ans quoi. Tout les moyen son bon Taylor pour avoir le meilleur du meilleur. Toutes les autres filles au Lycée sont des harpies... Elle sont capable d'inventer les pires truc sur le dos de leurs petits ami actuelle... Sous prétexte que tu pourra au moins une foi compatir à leurs peines et les consoler de manière... Peu raisonnable, mais juste à leurs goûts. » Taylor finir comme ça ? Dans la tête de Nana oui... Mais elle donnerait sa main à couper qu'il dirait le contraire. La seule chose qu'il ne pourrait démentir, c'est que Nana ne sera qu'un bout de chemin dans sa longue vie. Passera bien un moment où l'un ou l'autre ce lassera, et sans doute Taylor le premier. Nana possède encore ces ambitions de jeune ado qui visent à vivre l'éternité avec le même. Et même si il en venait à la lâcher en plein vole... Elle ne lui en voudrait jamais.

    Aussi tôt dit, aussi tôt fait. Ni une ni deux elle attrapa son T-shirt pour lui retiré. Voilà déjà une chose de faite. Le pauvre vêtement alla rejoindre le sol de la cuisine, alors que les mains de Nana s'occupèrent de mémorisé à nouveau chaque parcelle de ce torse magnifique qui s'offrait à elle. « Déjà une chose en moins qui me gêne... C'est vraiment toi qui vient de dire ça ? Tu te fou de ma tête ou quoi ? Y'a cinq minute tu étais limite entrain de dire que t'aller ... Me réduire en esclavage, enfin mon corps surtout. Et maintenant tu te défile... Si tu étais pas toi... J'aurais dit que t'es une couille mole.. Mais je crois que sa te convient pas en faite. » Pas du tout même... Elle leva les yeux en imaginant Taylor associé aux Geek du Lycée, les boutonneux, équivalent de crapauds qu'on surnomme "couille mole" à cause de leurs réactions plus que digne des puceaux quand une filles les approches ou bien s'habille autrement qu'en none. Nooon, Taylor était pas se genre là du tout, jamais il tourner la tête pour reluquer le derrière avantageux d'une filles, mis à part Nana peut être. M'enfin c'est pas non plus dans les formes de Nana qu'on trouve une grande satisfaction.

    __« Pas de col-Roulé c'est clair pour nous deux. Shorts ou bien.. à poile, pour monsieur. Et c'est tout. » Au moins d'accord sur un sujet... La suite aussi était ok pour les deux. A croire que les martiens avait kidnappé la petite Nana et l'avait plus que dévergondé toutes cette semaine. Difficile d'imaginer qu'elle avait seulement seize ans, et qu'elle n'avait au grand jamais eu de quelque-conque relation sexuelle avec personne. « J'aime bien l'idée de prof particulière... Mais toi et moi on en est au même niveau, on sait rien de plus que l'autre. Sauf si t'es potes te font part de tout ce qu'ils font ou non... » C'était pas Nana qui avait ce genre de discutions, mis à part des filles en mal d'amour, capable de n'importe quoi pour peu qu'elles y "passent". Bwark, comme si elles n'étaient que simple marchandise, on goûte, on aime, on prend, on garde. Au alors, on goûte et on jette. Pour vue que Taylor ne fasse pas sa avec Nana. Et voilà que sa revenait comme là dernière foi. Toujours au moment où on pense à la même chose. " Suis-je unique ou bien ils sont tous pareilles ? ". La question qui "tue" comme on dit. N'empêche qu'elle ce démonter pas, pas question de laisser une question stupide gâcher ce moment encore une foi. Entre deux baiser le jean et le boxer avaient disparut. Taylor avait l'air tout aussi pressé que Nana. Elle revoyait la même scène que l'autre foi. Tout au même point, mis à part le décore. Comme l'autre jour elle était sur lui, s'embrassant comme si c'était une question de vie ou de mort. C'était peut être sa qui leur porter malheur. Elle laissa ce détaille de côté pour ce préoccuper seulement de lui. Elle ce pressa contre lui le plus possible, du moins comme elle pouvait, maladroite et à califourchon sur lui, c'était pas pratique. Tout en continuant de l'embrasser, les mains plaquer sur son torse. C'était enfin le bon moment, que pouvait-il encore y avoir pour que ce moment soit troubler ? Rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Dim 9 Mai - 21:48

    -"Oui, toi, chez moi. J'rangerais derrière toi, ça me dérange pas que tu chante et pour ta tenue vestimentaire je vais pas m'en pleindre nan ?"Il oubliais pas que techniquement parlent il fuadrais l'accord de Madame Scottland, complètement drogué ça devrais le faire non? "J'aimerais bien mais j'sais pas si on suivra le rythme. Si vraiment c'était possible oh que oui. Toi tu as tes cours encore, et moi j'ai les dernier de ma vie. Jen profite, même si j'préfèrerais passer mon temps avec toi. Sècher quelques cours ça fera pas de mal hein? Mais a force on va être creuvés."Le tout c'était de suivre. Pas non plus abuser. Imaginer un peu si il ne fond que ça du week-end, et ça ce passerais comme ça surement, lundi, les deux seront complètement lessivés et la ça serait très claire qu'ils ont pas chaumés.

    "Si tu veut rêver, et bien tu peut. Mes muscles sont peut-être pas visible mais j'ai le force! j'peut casser le nez de n'importe qui. Je sais que je suis pas moche, j'ai mis le temps à m'en rendre compte mais quand à treize ans que t'es toujours seul et qu'on vient te voir pour te dire "tu sais que t'es beau?" à force d'entendre ça 15 fois par jour tu y crois. J'ia posé les yeux sur toi par hasard, tu m'a poussé. La chose la plus intelligente du monde, ça m'a permis de vraiment faire attention à toi. Tu sais que tout la semaine on m'est rentré dedans dans l'espoir que ça fasse pareille? Heureusement que non. C'est toi que j'aime de toute façon."
    Tout le monde disais qu'il était eau, mais personne n'avait vu au delà de ses épaules exceptée Nana. Elle l'avait vu nu de la tête aux pieds et n'avais pas l'air déçu. Un corps beau à regarder, dur à entretenir mais parfois plus maudit qu'autre chose. Etre reconnu comme étant beau ça passe tranquille. Ce faire harceler par quinze gamines qui te suivent partout non. Il répondit au baiser en soupirant encore. Cette fois c'était plus de soulagement, ce rendre vraiment compte à quel points l'embrasser lui avait manquer pendant la semaine passée. "Tu veut me voir en costume/cravate? j'ai l'air d'un pingouin qui à fait une bataille de couleur. Les tatouages sa dépasses. Mais j'aime "bien", enfin pas tout le temps. En ce qui conserne les maîtresses, j'en aurais pas . Ma femme me suffira très bien comme ça et puis j'aurais surement de quoi faire avec mon job et la maison non? Si on a des enfants et tout le tintouin... Les autres filles j'men.. fou. Après tout ceux qui compte à mes yeux c'est toi. J'ai pas a m'occuper de mon avenir, j'ai l'argent de mes parent et un job avec mon père si je veut. J'ai tout ce que je désir le plus, et tu en fait partie ."Pour lui sa vie était faite. Il avait tout de déjà tracer. Juste faire attention à me pas ce prendre un mur.

    En deux secondes il se retrouva torse nu, les mains de Nana toujours dessus entraint de l'examiner. Un léger coup d'oeil à son t-shirt au sol avant de baisser les yeux sur Nana et ses mains. C'est bon il était entier, un peu moins gros mais toujours comme avant. Il la laissa faire n regardant ailleurs, attendant qu'elle est fini de compter le nombre de centimètre de tour de t'aille il avait perdu."Moi une couille molle? Vérifie par toi même si tu veut tiens, j'suis pas comme ça heureusement! Je veut dire qu'il ne faut pas oublier de manger et de dormir, de respirer aussi. T'as vu en une semaine comment nous sommes devenus fous? Deux barjots qui n'attendent que ça, comme quoi ce retenir ça à du bon non?Parfait pour la tenue vestimentaire. A poile ça me va parfaitement, en short aussi mais pas plus long -_- . Mes potes sont aussi puceaux que moi et déjà pour dimanche ils étaient choqués dix minutes..Donc non. Mais les filles savent être très explicitent sur leurs demande non? Enfin vu c'que j'entend toute la semaine, elles me prennent pour un acteur de film pornos. Enfin bon, on s'en fou."Le nombre de fois ou on lui avait fait le détaille d'un plan cul, incalculable. a croire que certaines filles n'avait que ça à faire, s'imaginer avec lui au lit en sachant pertinemment que sa n'arriverais JAMAIS de chez JAMAIS! L'envie continuait de moter en lui et il continuait d'enlever ses vêtements en quatrième vitesse. A peine déshabiller il passa au dessus d'elle, la regardant en souriant. Elle avait pas beaucoup changer depuis l'autre jour où il l'avait vu nue. Seul changement ses trait. Beaucoup plus calme que l'autre jour et aussi impatiente que lui. Un dernier baiser, quelques caresses et le moment attendu arrivait enfin et cette fois, rien ne viendrais les arrêter ce soir.  


    ~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*
    (oh c'est beau xD)  

    quelques heure il était? Aucune idée, 22h30 ou plus. Mort de fatigue bien sur. Toujours entraint de chercher se qui se passe dans sa tête, déterminer la chaleur toujours présente en lui. Il tourna la tête vers nana, cherchant toujours son souffle en souriant. Qu'avais-t'elle resentit elle? Elle était allongé contre prêt de lui, les yeux regardant le plafond la respiration encore hachée. Elle aillait bien ou non? Après tout, toute les première fois sont pas toujours bonnes mais a force ça va en s'arrangeant. Pour lui il avait été a la hauteur de ses espérances voir plus même. Au détaille près que le préso manquait a l'appel. Taylor de blottisa contre Nana sous les draps et posa ses lèvres sur sa joue sans arrêter de sourire complément aux anges. " Alors comment c'était? J'espère que c'était aussi bon pour toi que pour moi, sinon ce serait dommage *_* ."   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Mar 11 Mai - 23:19

  • __« Tu va mourir jeune si je te réduit, même si c'est pas intentionnelle, en esclavage. Chanter non plus va pas t'aider à te conserver, tu va finir en dépression à force, ou ta tête va exploser... Et à force de me voir nue... Tu va te lasser. » Peut être qu'elle ne rajouter, un peu... Voir beaucoup. Seize ans pour prendre son envole, c'est trop jeune non ? Même si la mère de Nana disait oui, cela conduirait à la pousser dans la tombe un peu plus vite. Impossible pour la mère de Nana de vivre une journée seule, et pourtant pour l'avenir de la jeune femme se serait l'idéale. « T'as peur de pas tenir ?... Si je sécher deux ou trois fois d'ici la fin de l'année c'est pas bien grave, je sais déjà que j'ai mon billet en poche pour l'année prochaine. On est jeune c'est pas ça qui va nous tué quand même... » Du moins c'est ce qu'elle espéré. Ils allaient pas finir lapins non plus, mais de quoi profité souvent, et raisonnablement.

    __« Si je veux rêver ? A mais bien sur... De toute façon je rêve tout les jours, ce n'est pas possible que ce soit la vérité. Quelqu'un comme toi, un homme en plus... Avec une triste gamine de seize ans. Que peux tu aimer chez moi ? je suis banale, si ce n'est insignifiante. Et j'ai rien de particulier qui peut me démarquer des autres si ce n'est que j'ai oser te crier dessus... Lamentablement en plus. » Comment oublier cette foi là ? Erreur lamentable après une mauvaise journée, être rentré dans Taylor, et en plus lui avoir demander des excuses... Elle avait eu honte d'elle quand elle avait compris là tournure de la suite de la journée. Mais depuis elle c'était largement fait pardonnée. Elle finirai de payer sa dette aujourd'hui d'ailleurs. « Non sérieusement tu te vois encore avec moi la cinquantaine passé ? Avec des enfants ? Un Job, posé dans une maison avec un jardin ? Le Chien, le break, et les RTT à l'autre bout de la cambrousse ? Pas de maîtresse .. Tu tiendra jamais... Même si j'aurais que une quarantaine d'année, tu te lassera de moi bien vite. T'aura au moins une secrétaire de vingt ans, en jupette ouvertes sur le côté qui s'essayera sur ton bureau pour faire le bilan de la journée, ces petites lunette et son côté maîtresse d'école... Enfin tu vois quoi. Et toutes les mères de la ville, ou même les cinquante ans toujours pucelles... Elles te courront toutes après tu pourra pas évité ça. Et puis si on à des enfants d'ici là... Sa risque d'être les même que toi, et j'imagine pas mes fils harceler pour être des joujou sexuelles par toutes les filles en manque "d'affection" dans le lycée, ou les vielles vicelardes. » Oui pourquoi avait-elle fallut qu'elle tombe sur Taylor ?! Non pas qu'elle était pas contente, fallait être folle pour ne pas l'être, mais imaginer déjà maintenant... Mais alors plus tard, la catastrophe, et si ils repeuplaient la moitié de la ville avec leurs spermatozoïdes et ovules aventuriers... C'était même pas la peine d'imaginer le chaos.

    Le "couille mole" avait trop trancher. Taylor était susceptible et ce genre de remarque étaient à évité au maximum. Mais pour une foi il avait pas chercher plus loin. Elle souriait pour rendre l'instant moins tendue, même si c'était pas trop ça. « T'en fait pas j'ai l'intention de vérifié par moi même... Pas plus tard qu'aujourd'hui en plus. T'as l'air de te défiler, je constate juste... Enfin. Je sais bien qu'on va pas faire que sa non-stop, et c'est pas mes intentions en plus. Tu remarque toi même que plus d'une semaine d'attente sa nous rend fou, en sachant qu'on à jamais tester hein... Alors imagine après. Moi je peux tenir sans problème, enfin je crois... » Elle chuchotait la fin de sa phrase pour ne pas mentir, mais en plus elle fille s'étouffer en comprenant le sens de ces paroles. Il l'avait dit à ces crétin d'idiots qui lui servait le potes ? Pas de toute, le lundi même tout le monde serait au courant du revirement de situation entre Taylor et Nana. Elle ne pu s'empêcher de poser ces deux mains sur son visage en soupirant exaspéré avant de laisser ces deux poings s'abattre à nouveau sur son torse, comme quand on tape sur une table pour manifesté son mécontentement. « Vous êtes tous aussi stupides les mec... A vous venté de toute ce que vous faites avec vos copines ou non ? En plus si t'avaient des amis dignes de confiance, non pas que je les critiques, mais.... Je vois déjà lundi toutes les filles me harceler pour savoir comment t'es au lit... Rha... Et puis... Toi on va te harceler pour savoir comment c'est avec un poisson rouge... » N'importe qui d'autre serait passé incognito, mais avec Taylor c'était limite si la gazette du coin ne ferait pas un gros titre en première page en grosse lettres en rouge. C'était pas une honte non plus, et puis quelque part on la regarderait sans doute sous un autres angle la petite Nana... Mais c'était pas le rêve non plus. Mais il y avait encore du temps avant Lundi.. Du temps à comblé pas plus tard que maintenant. Il était clair que cette foi rien ne pouvait les déranger. Elle le laissa prendre le dessus, ce qui la soulager quelque par, si sa foiré c'était pas sa faute, il pourrait pas dire qu'elle à tenter de ce sauver. Dernières caresses, dernier baiser, et...

    ~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

    22 h30 pas loin. Déjà ? Trop court... Mais aussi très tard. Elle avait pas vue l'heure passé, d'ici quelques minutes une madame Scottland pointerait le bout de son nez pour s'assurait que sa fille dort... Si seulement c'était vrai. Même pas en rêve, Nana aurait eu beau faire ce qu'elle venait de faire avec Taylor, avec des dizaines de gars du Lycée ce soir même... Personne l'aurait remarquer. Non c'était seulement Taylor et personne d'autre. Mais elle temps n'était pas à s'imaginer le scénario catastrophe si sa mère rentré. Elle était déjà trop occupé à comprendre ce qui venait de ce produire. C'était confus et à la foi si évident, tellement puissant qu'elle savait pas comment l'interprété. Elle ce repassé chaque détaille dans sa tête, la faisant légèrement divaguer, et même si Taylor était là, à la garder dans ces bras, contre lui, elle avait l'impression d'être seule, dans un monde à part. Que rêver de mieux ? Tout avait était parfait, rien à redire... Préservatif ? Non .... Y'avait une chance sur des millions que sa tombe sur eux... Quoi que Nana était un chat noir, alors les malheur sa finissait pas de tomber sur elle et son entourage. Voilà qu'elle fixé le plafond avec de grand yeux rond. Elle ferma les yeux un court instant quand elle sentit les lèvres de Taylor ce poser sur sa joue, la faisant sortir de sa rêverie. Elle ronronnait légèrement en rouvrant les yeux. « Quelle question... C'était... Waw. » C'est tout ce qu'elle trouvait à lui dire de simple, clair et net... Oui si non elle lui aurait fait un récit d'une heure. En même temps l'effet que sa lui produisait l'aurait contraint à sauter partout comme une puce sans s'arrêter de parler. Aller faire un tour de la ville à cette heure là ? Pourquoi pas ! Pile électrique et pourtant il était tard, et ce n'est pas comme si la petite aventure tout juste finie avait était de tout repos... Elle continuer de fixé son plafond, des étoiles plein les yeux comme les personnage de dessin animées. Sa fusé de partout dans sa tête et son corps, drôle de sensation qu'elle regretter pas cependant. Elle lâcha un petit soupire de soulagement en s'enfonçant un peu plus dans son lit, son drap raz du nez elle ce tourna vers Taylor en ce blottissant un peu mieux contre lui en souriant de la même façon que lui. Pas de doute, tout le monde était heureux et comblé, cette soirée là resterai gravée dans les mémoire un sacré bout de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Jeu 13 Mai - 7:58

    -" Etre ton esclave ne me gêne absolument pas du tout tu sais, chanter, il m suffit de pousser la chansonette pou que tu t'arrête avec plus de typhan, crois moi. Et te voir nue, a part me donner l'envie de te sauter dessus en premenance, il est clair que je ne m'en lasserais pas."
    Mais avant tout ça. Madame Scottland aurais sûrement du mal a vivre seule. Carrément impossible même.  
    Faudrait bien qu'un jour elle arrête la drogue et qu'elle s'occupe d'elle. Pas que Nana et Taylor de retrouve avec une "gamine" sur le dos. Il voulait habiter avec elle dans son grand appartement et tout. Mais si ils restaient au point mort et bien tant pis."Tu veux qu'on inaugure le lycée aussi? Bon ok pour sécher quelques cours mais la future avocate ne doit pas changer de voie a cause d'un mec sorti d'un film pour adolescentes et qui fini junkie ou autres.  Après on va m'accuser d'avoir une très mauvaise influence sur toi."

    "Tu ne rêve pas debout tu es bien sur les genoux de Taylor Evans, 18 ans, né à Chicago, aucun but précis dans la vie si ce n'est que de rendre heureuse Mademoiselle Nana Scottland en lui donnant son cœur et tout ce qu'elle voudra. Tu m'a tenue tête et t'as gueuler. Si tu l'avait pas fait, même si tu avait tord, je t'aurais pas parler et j'aurais tracé ma route."Lui rentrée dedans c'était pas la meilleur solution ni le traiter de crétin. Il avait passé outre et la suite de la soirée s'étant transformée en câlins et baisers il en avait rien a foutre de comment elle c'était fait remarquer. Tant qu'elle l'avait fait et qu'ils étaient ensemble. Pourquoi tu me demande? Bien sur que oui Nana. Une famille avec les enfants et tout et tout. Les visites chez papy et mamy et les batailles parce que l'un à eu plus de cadeaux de Noël que l'autre et que c'est la fin de la vie sur Terre parce que la petite souris a zappé le billet de cent sous l'oreiller. Une famille avec des enfants chiant et un Monsieur et un Madame Evans heureux. J'me fait des films mais bon, pour te dire que tu es a moi et que je laisserais personne te voler. Qui te dit que si j'ai une secrétaire je coucherais avec? Rien. Et puis même si elle est comme tu la décrit... Je saurais rester sage et je préfèrerais voir la mienne de femme à sa place. Les femmes de cinquante ans dans 40balais sont les filles de mon âge maintenant. Je peut te dire et elles le savent tout, JAMAIS je coucherais avec elle. Avant , maintenant et dans le futur, dans une autre vie, jamais de chez jamais. Elles m'on trop pris la tête et c'est toi qui a se privilège unique de coucher avec moi, et de pouvoir en voir plus que les autres . J'ai pas compris pourquoi elles me disent que je suis beau alors qu'elle m'on même pas vu une seule fois torse nu."


    Bon lundi il était arrivé et avait vendu la mèche à ses "amis". Juste pour qu'ils ne lui posent aucune question sur ce qu'il avait fait la veille avec sa copine. ça c'est mal fii et c'est tout, aucun commentaire. Et très vite la rumeur c'est répendu dans tout le lycée. Mr Taylor Evans à manqué son coup avec la petite seconde Nana Scottland. Tout le monde à cru par la suite que l'un avait quitté l'autre et résultat, toute les hormones ce sont réveillées dans le lycée et la chasse à l'Evans était réouverte. Lundi, lorsqu'ils reviendraient en se tennant par la main tout contents, l'armée de pokémon cloné sur l'originale sera vraiment déçu. Et en plus, tout le monde saura bien vite qu'ils se sont envoyés en l'air."Je me ventait pas, vraiment pas même. Je leur est dit pour qu'on me pose pas de question sur Dimanche. Je n'es pas confiance en eux. Pour ça que lundi je vais arriver et au milieu de la cnatine je vais faire passer l'info; Comme ça c'est claire . Et puis si ils ou elles posent trop de question ou ils se mangent mon poing dans la gueule." Ca avait le mérite d'être clair.
    Qui posait trop de question, n'aurais jamais l'occasion de faire quoi que ce soit avec qui que ce soit. On allait lui demander si c'est vrai qu'ils était plus puceau; On lui demandera à elle tout les détails possible et aussi passer par la case description des tatouages.


    ~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*


    Parfaitement parfait. Aucun problème pour l'un comme pour l''autre. Le cap était franchis et si maintenant, elle ne croyait toujours pas en son existence; C'était bien lui qui était dans son lit et qui la tenait dans ses bras.Le truc c'était que même si il voulais rester avec elle toute sa vie. Finir avec un enfant conçu pour leur première fois c'était pas terrible. Mais bon, aucune chance pour que ça leur tombe dessus non ?Il la regarda en souriant, caressant sa taille en souriant. Une douce atmosphère autour d'eux. Le calme après la tempête. " Tant mieux alors.. Au moins le plaisir était partagé..." Oui tant mieux! Si il avait juste tiré son coup et hop, c'était vraiment con. C'était court comme phrase mais bon. C'était un résumé quoi.
    Bon maintenant c'était au choix entre:
    1) tomber de sommeil
    2) recommencer sur le champs
    3) aller se remplir l'estomac de céréales ou peut importe la nourriture tant qu'il mangerait.
    La 1 étant assez dommage bien que nécessaire. La seconde était à envisager et ne le dérangeait absolument pas. La troisième aussi était interessante mais comme pour dormir, il pouvait attendre. Aller en ville bouffer un petit truc et rentrer chacun de son coté ou ensemble à la maison? Oui peut être. Il continuait de la regarder en embrassant son visage avant d'éclater de rire devant ses yeux. Un petit manga, ou un pokémon. Il croisa un bras sous sa tête et tourna ses yeux vers le plafond comme elle. Fixer un truc sans aucun interet devait peut être les conscentrer sur les sensations, les souvenirs et tout les petit détails de cette soirée qu'il aurait été dommage de gacher.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Jeu 13 Mai - 23:50

  • __«Tu va pas passé ta vie à faire homme de ménage... C'est le contraire normalement, toi les pieds sur la table, et moi au petit soins. Même si l'idée de l'inverse me plairait pas mal. Pour la chansonnette je pense pas que tu chante si mal que ça. Et enfin pour la vision de moi nue... Je me doute bien que tu en profitera au maximum... A mon plus grand plaisir. » Elle le gratifia d'un grand sourire plein de promesse. Même si l'idée d'emménager chez lui l'effrayer encore. Elle devait avant tout pensé à sa mère. Les seule façons de changer tout ça serait, la mort de celle-ci, bien que cela fût pas terrible. Ou bien qu'elle parte en désintoxication à l'instant. Dans tout les cas il ne resterait rien à en tiré. « C'est maintenant que tu t'en inquiète ? T'as déjà fait de moi une avocate véreuse le jour où tu es nés. Maintenant qu'on sort ensemble, on va transgressé toutes les lois possible et inimaginable. De toute façon je t'ai dit, j'ai déjà mon tiquet en poche pour l'année prochaine. Je suis une élève studieuse, ils vont pas me pourrir la fin d'année sous prétexte que je m'accorde un peu de temps avec mon petit-ami... Ils oseront pas. »

    __« T'as beau dire ce que tu veux j'y crois pas ... Enfin si mais c'est compliqué. Je me demande ce que j'ai fait pour mérité à ce point la grâce des dieux. Depuis toute petite j'ai que la mort .. et la mort et la mort encore qui me tombe dessus. Tu sais je suis un Chat noir pour moi même. A croire que ma mère à était maudite durant qu'elle m'attendait. Et par un heureux vendredi soir, qui avait pas était franchement tout jolie avant que je te rentre dedans. Ben t'es enfin arriver dans ma vie... Enfin t'y étais avant mais tu étais inaccessible. C'est pour ça que sa reste encore inconcevable pour moi que tu puisse m'aimer. » Heureusement qu'elle avait osé lui gueuler dessus même si elle avait franchement tord. Après tout elle savait que les hommes fallait les traiter d'une certaine façon, et puis c'était d'abord, pas le jour pour rentré dans Nana. « Et si je devient une grosse et hideuse baleine ? Qui t'aura fait une dizaine de gosses, si c'est pas vingt ? J'ose même pas imaginer le nombre d'enfant que ma mère aurait eu si les préservatif avaient pas existé . Que je serait pas franchement le rêve en gros... Ou bien une méchante mégère qui râlera tout le temps après tout et n'importe quoi. Dont les gosses auront une peur bleu. Et que tu pourra plus me supporter mais tu le fera quand même, jusqu'au jour où tu va me tuer par "accident" parce que t'en aura vraiment marre... Ou bien encore une pauvre dépressif qui aura loupé sa vie pour rien en faite, mais qui ce reposera sur les lauriers sous prétexte que... La vie n'a jamais était de tout repos. Enfin t'aura un légume à charge en plus de trois ou quatre gosse. En gros y'a des chances que je finisse comme ma mère...» Cette perspective resté un choc pour Nana. Elle s'imaginer mal, drogué comme un chien dont les maîtres refuse d'abrégé les souffrances, mais ce permette de le bourré de dose horrible pour le garder le plus longtemps avec eux. A charge de Taylor, ayant loupé la moitié de sa vie à ce morfondre dans son canapé ou son lit. Avoir loupé sa prometteuse carrière d'Avocate... Finir sa vie tel sa mère l'avait fait. Non elle ce tuerait avant même de toucher à la drogue si elle devait finir ainsi.

    Elle comprenait à présent pourquoi toute la semaine les gens l'avait regarder de travers, ou encore avec curiosité, ou bien même avec dégout. Taylor avait vendue un semblant de mèche. Les filles c'était empressaient de maudire Nana pour avoir tout fait fait loupé, mais aussi de l'adoré pour n'avoir rien fait. Les garçons eux avait eu vite fait de faire d'elle une peureuse, crétine, et tout le tralala. « Non lundi tu la ferme... Tu dit rien du tout. Sa va pas la tête ou quoi ? Tu veux peut être aussi faire un article là dessus dans le journal du lycée ? En gros plan : TAYLOR EVANS ET NANA SCOTTLAND ONT CONCLUT, Le je sais pas quel jour à je sais pas quel heure... Si on nous pose des questions et bien on répondra... Mais sa sert à rien de les lancer là dessus en arrivant directement. » Certes la violence ne résolvait rien de bon, mais Taylor ne juré que par ça. Même si elle savait qu'elle passerait par un interrogatoire fou et débile, comme personne n'en avait jamais vécue, elle s'y était réparé psychologiquement. Elle serait répondre sans trop en dire, il ne faut pas donner trop de satisfaction à ces jolie demoiselles.

    ~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

    Elle était curieuse de savoir à quoi Taylor pouvait-il bien pensé. Disait-il la vérité ? A savoir que c'était autant parfait pour lui que pour elle ? Nana mentait pas, et surtout pas là dessus. Mais Taylor était bien capable de dire le contraire des faits réel, histoire de pas trop l'inquiété. Enfin pour le moment elle était persuadé que tout allé pour le mieux, et sa ne changerais pas de si tôt. Elle frissonné sous ces mains en souriant d'avantage. Ce rappelant chaque geste identique qu'il avait pu avoir quelques minutes plus tôt. «Dire le contraire ... Sa serait mentir hein... Et heureusement que c'est partagé, je serais navré de savoir que t'es déçus. Tu l'es pas au moins ? » Posé trop de question c'était pas bon, mais plus fort qu'elle. Elle devrait s'occupait impérativement durant les prochaine minutes qui allaient suivre, au quel cas elle serait capable de s'assoir dans son lit et le fixé avec ces prunelles grise, animées par la sensation de bien être qui circulait encore en elle. Après quoi elle assommerait de questions plus stupides les unes que les autres. Peut être qu'il avait uniquement envie de dormir, ou rester ainsi sans bougé à fixé ce plafond trop fade au goût de Nana. Elle tourna la tête vers lui quand il entreprit de fixé le plafond comme elle. C'était bizarre d'être aussi calme après ce qui venait de ce passé, qui n'avait pas était ce qu'on peut appeler "calme". Elle voulait bien ce risquer en l'embêté, histoire de vérifié une ou deux choses. D'ailleurs elle eu vite fait de ce glissé sous les draps avant de pouvoir ce retrouver à nouveau sur lui. Ils pouvaient toujours continuer ce petit jeu ? Sans forcément en arrivé à la même conclusion toute foi. Elle ne pouvait s'empêcher de sourire en plaquant ces mains sur son torse, avant d'aller encore une foi visité chaque parcelle. Elle ce pencha légèrement pour aller récupéré ces lèvres dont elle ne pourrait plus jamais s'en séparé après ce soir là. Elle continuer également toujours, de le taquiner en aventurant ces mains au delà des principes autorisé. Elle jouait trop encore une foi, mais ne le regretterait sans doute pas. Il était clair qu'ils avaient scellé quelque chose ce soir, peut être bien leur amour ainsi que leur vie ensemble. Pas de doute pour Nana en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Ven 14 Mai - 18:17

-"Tu sais, je veut pas devenir homme de ménage, si tu fout trop de bordel j'engage une femme de ménage hein. Je suis peut être un macho mais de la à te considérer comme ça, nan. Je chante pas comme tout le monde, je chante pas mal j'ai juste un répertoire et une façon de chanter que mes voisins on l'air de tellement apprécier qu'ils m'envoient régulièrement mes plus grands fans, les flics."
L'obstacle premier, outre le faite qu'apparemment elle ne voulais pas trop, c'était sa mère. Incapable de s'occuper d'elle même seule. Et partager son appartement avec la plus fidèle cliente des junkies du coin c'était gore."Ils oseront peut être pas oui. Et bien okey madame je commence mal mon futur métier, je vais te faire sortir du droit chemin encore plus maintenant que j'ai plus cours."

-"Il faudra attendre combien de temps et combien de "je t'aime" pour quoi tu y crois ? Si t'es maudite, je doit être l'une de tes malédiction. Ou celui qui conjure le mauvais sort. J'étais inaccessible parce que t'avais pas osée. Si tu m'était rentrée dedans ou que tu étais venue, j'taura peut être écoutée, qui sait."Elle avait hurler mais franchement en aillant complètement tord et c'est à partir de la qu'il l'a collé jusqu'a ce qu'ils s'installent sur le banc dehors."Je pense pas que tu finira comme ça. J'te vois plus être comme toute les mères maintenant, un peu comme la mienne à surprotéger ses enfants. On va pas en faire une vingtaine, trois c'est déjà pas mal non? En plus , avocate, tu va avoir du taff. Tu va pas devenir comme ta maman, j'en suis sur. Je veille sur toi après tout. Je veut pas que tu finisse triste ou mal, je veut pas être responsable de ça et je ne veut pas te voir dans cet état la. J'ferait tout pour que tu reste la même Nana que celle que j'aime."Il ne voyais pas Nana devenir une droguée, incapable de se lever toute seule et dont les enfants aurais la frousse. Il la voyais comme sa mère. Le look en moins. Une femme qui aime sa famille, parfois trop et qui bosse comme tout le monde; Le look barbie girl à 45 ans non, elle n'était pas comme ça déjà maintenant et elle le sera pas plus tard, tant mieux vu qu'il a horreur de se genre de femme.

Les filles devait et détester Nana et l'aimer autant que lui; C'était LA fille, qui avait vu Taylor, pas uniquement torse nu, mais carrément à poil et n'y avait presque pas touché . Et dans un autre sens, elle la détestais d'avoir eu cette chance et de l'avoir fait foiré aussi. Pour elle c'était dûre à croire. Que Taylor se soit déshabillé devant une femme, et ne reste même pas torse nu à la plage. La plga pour Taylor c'était, jean et t-shirt et on restait sous le parasol. Pas question de
1) Mettre du sable dans ses cheveux pour n'importe qui;
2) Ce mettre torse nu ou en short et se faire attaquer par des folles qui bavent
3) Attrapper un coup de soleil et ruiner ses tatouages
Il avait renoncé à ces principes pour Nana, ce qui était normal après tout, vu qu'ils étaient seul mais au final il était rentré encore plus en déprime que la semaine précédente."On va me demander déjà, t'en fait pas que je vias y passer. Y'a des folles qui me suivent, si je reste toute la nuit chez toi et si on fait du bruit on est grillés. mais j'en ai rien à foutre. Tout le monde va savoir tout à un moment donné alors. J'veut pas d'article dans le journal nan mais les rumeurs sa cour vite, j'le sais bien."Si on posait des question, il répondrais au 150 premières, ensuite. Tout le monde ce prend un pain si on lui demande comme c'était. C'est réglé comme ça. Même si la violence c'était pas terrible, il ne connaissait que ça.



~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*


Il riait légèrement a sa phrase et déposa ses lèvres sur ses cheveux en souriant. "Je suis tous sauf déçu Nana fait moi confiance. Le plus heureux des hommes surement, mais déçu vraiment pas. J'ai aimé autant aimer que toi, comment ne pas aimer déjà ? Et puis j'ai pas merdé alors ça va, même pour une première. J'doit être un Dieu dans ce domaine aussi." Sa faisait l'effet d'une montagne russe que t'aurais fait 20 fois de suite, t'as le cerveau en bouillis, tu sais pas quoi vraiment dire et tu tente de réfléchir . Sauf qu'en plus, il y avait le plaisir que cela procurais. Il la senti bouger a cote de le lui et la retrouva assise sur oui en deux tels trois mouvement le sourire au lèvres. Il avait envie de dormir c'est vrai , ou de rester la à la regarder en souriant aux anges. mais dormir ça allait être dure mais juste jouer sans lui sauter dessus ça allait non? De toute façon, elle voulais jouer avec lui c'était sur. Ses mains sur son torse continuait de descendre alors qu'elle resoudait leurs lèvres le faisant ronronner comme la dernière fois qu'elle avait jouer à "je dessend jusqu'où ?" . La il n'avait qu'une envie, qui avait dépassé celle de dormir, recommencer. Tout de suite même. Mais laissons la jouer un peu, c'était encore mieux non? Au moins on profitait encore plus avant de renouveller l'exprèrience.Comme elle l'avait dit plus tôt dans la soirée, ils avaient conclut, dommage pour toute les femmes de Forks; Taylor Evans appartenait à Nana Scottland autant de temps qu'elle voudra de lui. Donc un très long moment, et tant mieux.













Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Dim 16 Mai - 1:31

  • __« Non mais je vais quand même pas faire un bordel pas croyable partout. Seulement la salle de bain et la chambre, c'est tout... Enfin je crois... J'aimerais bien t'entendre chanter pour voir si c'est aussi catastrophique que ça. Sa m'étonnerais mais bon. » C'est vrai que l'idée d'emménager avec lui lui plaisait maintenant. S'imaginer seule, avec lui, à vivre comme une "grande" bien qu'elle soit encore loin de la majorité. Presque au dessus de tout et n'avoir que à géré elle, sans ce préoccupé de sa mère. Et Certainement pas question d'impliquer sa mère dans son "couple" à présent. Elle souriait en secouant la tête, comme si i était capable de l'embringué dans les pire chose qui fût. « T'arrivera pas à me faire sortir du droit chemin, comme tu dit. Je suis une petit ange moi... J'ai même déjà mon passe pour le paradis, le pays des anges. » Elle avait beau faire tout les sourire angélique du monde à ce moment même, ce n'est pas pour autant que cela rendait ces paroles crédibles. Nana avait peut être un passe pour quelque part, mais n'importe où sauf pour le paradis.

    __« J'ai 16 ans Taylor, t'en as 18 ! Tu me vois vraiment moi, aller voir un mec comme toi pour lui dire que j'ai littéralement craquer, que je suis "folle amoureuse", que je dort plus la nuit à force d'y pensé... Franchement tu m'aurais pris pour une cinglé, et je suis pas comme ces pouf qui te suivent à longueur de journée... elles ce prétendent amoureuse mais ne savent rien de toi... C'est uniquement leur corps qui cherche à t'avoir, et c'est regrettable. Si t'avais eu à me remarquer comme tu l'a si bien fait, c'était soit par toi même, soit par accident, comme sa c'est produit en effet. » Pas question pour Nana d'agir comme ces pimbêches d'ados en chaleurs et en manque d'affections... Elle avait pas besoin de ça avant de rencontré Taylor. Elle savait des choses sur lui avant même qu'il lui adresse la paroles, elle l'avait remarquer et c'était souvent arrêter sur lui pour rêvasser quelques minutes. Elle vivait très bien ainsi et n'avait pas besoin d'aller chercher plus loin. Mais le hasard fait bien les chose non ? Voilà qu'aujourd'hui il étaient ensemble et heureux. « Je sais que tu me laissera pas finir comme ça, mais on sait jamais ce qui peut arriver. Regarde mon épave de mère... Un fils à 19 ans, une fille fille à 20 ans, un époux aimant, le bonheur parfait, une presque "bonne" situation. Et maintenant on dirait la clocharde du bout de la rue, on lui donnerais la pièce pour aller ce nourrie, au lieux de ça elle va aller ce payer une énième dose de tout et n'importe quoi. Elle est égoïste, elle à tout eu, tout ! Et ben non c'est pas assez... Elle me fait honte tu sais pas comment... A côté de toi je ressemble à rien, heureusement que j'ai appris très vite à me charger de moi. Qui sait dans quel état tu m'aurait trouver. Pas question que je finisse comme elle plus tard, ni toi comme mon père, ce qui risque d'arriver avec moi... Les femmes Scottland sont des dure à vivre. Si tu souhaite vraiment que je vive avec toi, tu en fera les frais bien assez tôt... En attendant je veux commencer une bonne carrière dans le droit, t'offrir les plus beau enfants du monde, autant que tu voudra, t'offrir une vie rêver et tout ce qui va avec. On ce connaît depuis peu, mais t'as déjà tout changer dans ma vie Taylor. » C'était pas le moment rêver pour parler de ça, mais Nana en avait besoin, ce sentir écouter en ce moment était la moindre des chose pour qu'elle ce sente bien. Il n'y avait que Taylor pour cela en plus. Et même si il n'en avait rien à faire, elle l'avait dit, ce qui peu paraître bizarre et attife pour une jeune fille de seize ans à peine d'envisager ce genre de futur déjà. Nana avait en hantise de tout loupé dans ça vite, seul ou avec Taylor.

    Heureusement que Taylor n'était qu'un humaine, mortel, qui après sa longue vie bien remplis, laisserais place à d'autre play-boy toujours aussi unique à vous en faire crevé. Non parce qu'imaginez qu'il soit le seul à resté éternellement comme ça, voir les autres décrépir, changer, pourrir d'avantage qu'il le sont en eux... Alors que lui resterait avec le même sourire, la même jeunesse et ainsi de suite. Même si il changerait, aussi longtemps qu'il resterait en compagnie de Nana, sa vision de lui ne changerait pas. Elle continuera d'avoir des pensé obséder par ce demi-dieu, la vision de la première foi où ils s'étaient adressé la parole bloqué à jamais dans son esprit de petite gamine éternel, et tout les souvenirs aussi magnifiques les uns que les autres, gravé en elle à jamais. Si ils venaient à ce quitter dansl es prochaine jours, Nana ne pourrait jamais l'oublier... « Je me doute bien que tu va y passé, et moi aussi d'ailleurs. Mais laisse les, ils veulent savoir ? Et bien ils seront, pour ma part je lésinerais pas sur les détailles... Histoire d'en dégouter plus d'une, mais uniquement si on me cherche... J'irais pas leur brandir sous le nez tout ce que j'ai, que j'ai vue, que j'ai fait. C'est tous des crétins et crétines, jaloux de toi et moi. On est libre de faire ce qu'on veut après tout... Ils ont pas besoins d'être avec nous constamment pour savoir ce qu'on à fait ou pas. On va pas les embêter eux ! Alors laissons les, on verra ce qu'ils font ou pas... » Nana s'imaginer déjà quelqu'un ce glisser dans leur lit pour les surveillé. Terrible vision d'ailleurs... Ce n'était pas le meilleurs scoop de l'année de savoir si oui ou non il s l'avaient fait, quand, où, et comment... Mais tout est bon pour nourrir les ragots dont Taylor est le centre.


    ~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

    Elle lui rendit son sourire soulager de savoir que ce sentiment de pure bonheur était réciproque. Vraiment dommage si seulement l'un deux avait pris son pieds. « Bon t'en mieux alors... Je me voyait mal dire que c'était super alors que ... Non.» Bon certes après ces presque deux heures de folies, il y avait de quoi être fatigué. Ce que Taylor affiché malgré tout. Sa amusait Nana, elle pourrait tester sa résistance à lutter contre le désire qui les démanger tout les deux, de recommencer, mais aussi bien de s'effondrer et dormir à poing fermé jusqu'au lendemain matin. Elle esquissa un sourire avant de glisser ces lèvres sur sa joue et dans son coup. Oui bon sa c'était rien... Mais a vrai dire elle n'osait pas trop le titillé, sachant très bien à présent de quoi il était capable. Recommencer c'était pas mal bien sur, mais c'est clair que là il dormiraient tout les deux durant des jours... Même si Taylor était increvable et Nana de même. Elle savait très bien où ce trouvaient ces mains, entre la limite autorisé et la non autorisé. Là où une semaine plus tôt, elle avaient attardé ces mains sur l'un des fameux tatouages qui le recouvraient. D'ailleurs une idée lui vint à ce moment même. Ce résignant à ne plus balader ces lèvres sur sa peau elle ce redressa en soupirant. Un large sourire s'élargissait sur son visage, pendant que ces yeux allaient doucement, mais surement à ces mains. « Vue que ni toi ni moi n'avons envie de dormir... Du moins si je me trompe pas... J'aimerais bien que tu me raconte l'histoire de tout tes tatouages. J'aimerais bien savoir sur quoi je pose les doigts, ou les lèvres ou même les yeux.» Bon avouons sa casse l'ambiance... C'est sans doute pas ce à quoi Taylor s'attendait, et un soupire désapprobateur de sa part ne serait pas étonnant. Nana comptait vraiment en apprendre plus sur ce qui rendait à ce point Taylor unique, maintenant qu'elle partager tout et plus avec lui... Elle pouvait au moins savoir ce que les autres ne serons jamais non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Taylor Evans




Messages : 76
Date d'inscription : 03/03/2010

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Dim 16 Mai - 11:28

    "Un autre jour, ou demain j'chanterais. J'aime pas chanter comme ça, c'est quand ça me prend c'est tout. Et si tu met pas du bazzar partout c'est bon alors non? enfin, on verra en fonction de ta mère..Même si tu emménage pas définitivement chez moi, tu peut venir quand tu veut, j'te donnerais la clef.Le droit chemin, tu le tiendra surement pas. SI tu as une place pour le paradis, j'ai la mienne en enfer. Et si c'est comme ça, on serait séparer. Je peut pas me racheter, j'pense pas. Mais d'un autre coté, je veut pas t'enfoncer dans mes conneries."


    Non , et il n'en avait pas non plus envie. Elle avais jamais touchée a rien de mauvais, sauf lui. Sa seule addiction et c'était suffisant. Soit il la rendait heureuse, soit il l'entrainait dans le bordel qu'est sa vie.
    Deux option, la première était plus acceptable."Je croyais que tu t'en foutais de la différence d'âge? J'ai pas dit que t'aurais du aller me voir genre => Taylor ....je t'aime I love you ça non j'y est le droit tout les jour. mais si t'étais juste venu me parler, autre pour me parler de moi. Pour la météo, ou juste pour me crier dessus , enfin oser me parler sans jouer à être la Pamela Anderson du lycée, je t'aurais écouté. J'aime bien les pokémon et tu es celle qu'il me faut.Je sais qu'elle aime que mon corps, et tant pis. J'vais pas changer pour qu'elle arrête." Non il allait pas se faire grunge ou intellos pour des filles qui ne pense qu'a trois choses, relier entre elles: Lui, le physique, le sexe. C'est simple, l'apparence, s'envoyer en l'air et un beau mec. Vu le choix réduits au lycée c'était lui le centre d'attraction.
    "Justement, ton épave de mère.. Je sais que tu te laissera jamais aller à ce point la car justement, tu ne veut pas être comme elle. je ne veut pas être comme mon père, et être violent avec mes enfants et je sais, que je serais calme avec eux. Si tu aime ta famille, tu fera ce qu'il faut pour eux. La drogue, t'y toucherais pas et je ferais attention à ça si il faut. Tu sais, en quantité raisonnable, ça ne tue personne. t'es responsable, tu as appris à te débrouiller seule, donc tu ne fera pas les même erreurs qu'elle. T'es grande, t'as 16 ans ok, mais t'as pas la mentalité de la petite fille fille au coeur d'artichaut.Je ne finirait pas comme ton père, tu finira pas comme ma mère. On fera des enfants si tu le désir, on aura notre famille à nous et on la gèrera comme on voudra et on vivra heureux, comme la. T'as changé ma vie aussi Nana, sinon je ne serait pas ici." On aurait dit deux enfants qui se promette de se marier et d'avoir des enfants quand ils seront grand. Sauf que la grand, c'était pas dans 15 ans.Elle avait beau être plus jeune, elle réfléchissait à un futur avec lui. Et pas de le lâcher comme ça juste pour pouvoir dire " je me suis tapée Taylor Evans & je l'est fait tourner en rond."

    Un jour Taylor vieillira, surement bien. Mais il n'attirera plus les filles comme du miel un ours. Le miel, ça serait ses enfants peut être. Ou n'importe quel beau gosse débarquer 'une grande ville. Faut bien cèder sa place à la jeunesse non? Mais il n'empeche que certaines le verront toujours comme à ses 18 ans. Le mec casse-cou qui cogne tout le monde contre leurs casier, à tel point que les portes sont cabossées. Le beau mec tatouers et tout, ben il va vieillir. Il va garder ses cheveux , ses tatouages et son sourire angélique. Mais personne pensait de lui que c'est un sex symbol, quoi que."Sort leur les détails si tu veut, de toute façon un jour tout se saura. Mais si c'est juste pour les souler, c'est con. De tout façon elle veulent toutes que je te quitte, qu'on te tue ou autre. Ce qu'elles savent pas, c'est que moi, j'vie pas sans toi. Donc c'est avec toi ou rien. Elle vont finir par comprendre que je suis sa seule propriété.

    ~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

    [b]"Oh que si ça l'était, t'en fait pas Nana, j'ai autant profité que toi, peut être même plus."
    Oui peut être même plus qu'elle. Vu que l'idée le travaillais depuis un certains temps.Il se retint de bailler, malgrés son envie de le faire. Etre un dieu au lit c'est fatiguant non? quand on a pas l'habitude. Si elle testais sa resistance à lui sauter dessus, elle était courte, même trop coure et d'ici peut ça serait reparti pour un tour. Superbe idée, mais réveiller les voisins c'était pas le but. Surtout quand on se fait suivre partout. Il l'attira plus peu plus contre lui en sentant ses lèvres dans son cou. Peut être débile mais rien que ça ça lui faisait de l'effet. Non non on reste sage. Si l'un des deux craquaient, demain soir ils dormiraient toujours. Il avait beau être lève tot, après deux heures passé au lit avec nana il était creuvé
    Il rouvrit les yeux et la regarda les baisser le long de son torse jusqu'a ses mains.Pourquoi elle jouait à ça ? Enfin bon, y'avait pas le feu au lac, zen taylor."Si tu veut, après tout on a tout la nuit. Euh ... La ou tu as tes..Mains, enfin un peu au dessus, avant l'aigle il y avait des cœurs mais comme c'était gamin sa a virer. J'ai commencer a 15 ans et depuis je passe ma vie chez le tatoueurs. Ou passait du moins. J'en est assez sur le torse non? Le dos, sa me servira pas, je peut même pas les voir c'est débile. Le requin, les dents de la mer, le film qui m'a fait flipper petit. Je voulais plus aller a la mer, j'avais les copot.Maintenant la mer sa reste un problème, j'ai plus peur a cause des requins mais a cause des filles et en plus, l'eau de mer sa abime les tatouages et les cheveux donc...Tes mains sont sur.. Reckless, je le suis, inconscient, stupide et écervelé."Et oui, écervellé, con , débile ou tout ce que vous voulez; Il avait viré au rouge pivoine, la sueur au front; a demi pour l'énergie dépenser plus tout et à demi par la chaleur qu'il faisait dans la chambre, ou plutôt sa température à lui qui déraillait. Après tout demander des détails sur ses tatouages c'était normal non? Ils restaient le mystère principal du mythe, Taylor Evans.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Nana Scottland




Messages : 83
Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   Sam 22 Mai - 20:49

  • __« Un autre jour, ok. Je ne manquerais pas de te le rappeler. En attendant, objectif : convaincre maman Scottland de laisser sa fille libre d’aller chez son petit ami de 18 ans sans s’inquiéter pour rien. Je pense que sa serait pas bien compliquer… Mais elle va sans doute demander à te voir… Et même si elle n’est pas sérieuse en temps normal, elle va te faire passer un interrogatoire forcé digne d’un flic. Mais c’est marrant. En attendant j’ai pas besoin de toi pour trainer dans les pires conneries, du moins tu ne va pas m’influencer comme ça, si dès demain je m’attire des problèmes sa sera pas seulement de ta faute. Je sais que tu n’oserais pas me faire tremper dans tes embrouilles pour rien au monde. »

    Sa non, il la respectait certainement trop pour oser faire ça. Il l’aimer trop aussi, et on ne peut pas dire que Nana le préserverait des conneries en tout genre. E tombant lamentablement amoureux d’elle il c’était déjà condamné, au plus grand bonheur de Nana en tout cas. « Oui je me fou de la différence d’âge, mais sa n’empêche pas que à côté de toi je passe pour une gamine. Donc j’insiste sur ce que j’ai dit. T’es pas un pauvre type, mais si tu l’avais était, t’aurais même pas réagis une seconde si j’avais bravé toutes les foudres des quiches qui te tournent autour, pour venir te parler. Et puis je passe déjà assez comme ça pour une cinglée… Si j’étais venue te dire => Ho chouette il fait beau pour une foi à forks Very Happy … Tu te serais sans doute demander d’où elle sort celle là. Et à vrai dire ce n’est pas comme ça que je comptais gagner ton cœur. Je m’en suis tellement voulu le soir même. » Oui après tout Taylor était pas le garçon à qui on parle comme un chien, Nana avait osé lui manquer de respect et l’accuser de lui être rentré dedans, mais en attendant elle avait montré qu’elle ce ficher totalement des préjuger. Taylor l’unique n’était pas non plus un roi à qui on fait une révérence, pas aux yeux de Nana en tout cas. « Tu me laissera pas fini comme elle, comme je ne te laisserais pas finir comme ton père. On est la nouvelle génération, on ce doit d’être différent d’eux. Et puis sa nous ressemble pas tout simplement, quand tu aime tu es bien trop gentil pour oser faire du mal, et comme tu l’as si bien dit, je hais trop tout ce que ma mère représente pour devenir comme elle. » Au moins ils ce savaient seconder, accompagner, soutenue, compris. Peut être ce préoccuperait –elle un peu trop vite de leur futur, mais dans une bourgade comme Forks… Le premier petit ami finissait souvent seul et unique jusqu’à la fin, et Nana comptait pas changer cette habitude. Le premier jour où elle avait vue Taylor en temps que petit ami, peut être bien le lendemain de leur rencontre éclair, ou bien quelques jours plus tard, elle avait tout de suite compris qu’il ne serait pas seulement de passage. Alors même si elle passer pour une jeune fille de seize ans, naïf, trop pleine d’espoirs, au cœur tendre et plein de rêve, elle avait au moins des ambitions qu’elle ne lâcherait pas de si tôt.

    Si tout était simple. A trop vouloir ressembler aux princesses qui épousent, (sortent dans le cas présent) avec un beau prince tombé du ciel sur son cheval blanc, elle c’était attiré les foudres de la méchante marraine ( présentement interpréter par une cinquantaine d'adolescente près-pubère en quête d'un homme à ce mettre sous la dent). Même si elle regretterait jamais, Nana n’avait de cesse de ce sentir coupable, aussi bien pour lui que pour elle. « J’ai pas non plus envie que tout le monde sachent comment sa c’est passé… Si non je branche de caméscope. Filmer en direct, y’aura plus qu’as diffusé chacun de notre côté le film dans le cours de science. Sa tombe super bien avec notre chapitre en plus ! Non j’ai juste envie qu’elles ferment leurs clapés au moins une foi… Si je m’amuse à les ignoraient elles vont imaginez des trucs… Tu ne voudrais pas qu’elles disent partout qu’enfaite t’es un mauvais coup hein ? Je pense pas que c’est le cas en plus. » Et même si il était la seul propriété de Nana... Elle savait pertinemment qu'une horde de filles déchaîner serait capable du pire comme du meilleur pour changer tout ça d'un coup de baguette magique.

    ~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*~*

    Elle levé les yeux au ciel. Comme toujours il devait en rajouter plus juste pour lui même. Nana n'était pas censée aimer plus que n'importe qui ou quoi ? Bon certes elle ne voyait sans doute pas les choses de la même façon que Taylor, mais elle savait quand même que ce n’était pas rien et l’importance que sa avait à ces yeux et à ceux de Taylor. Elle lâché un petit soupire blasé « Si tu le dit… Je te crois. » Pas très crédible mais pourquoi passer trente ans là-dessus alors qu’il était clair que ni l’un i l’autre ne c’était ennuyer ? Difficile de s’ennuyer en plus, après ça. Et puis c’était évident quand on regardé Nana, elle était presque entrain de le supplier là. Pas bien malin en plus, mais il ce prêter lui-même au jeu, alors pourquoi ne pas en profité ? Elle rebaisser ces yeux sur ces mains, enfin " un peu plus au dessus " comme l’avait si bien fait remarquer Taylor. Au fur et à mesure qu’il cité ces tatouages elle poser les yeux dessus et ce permettait même une exploration du bout des doigts. Outre ces cheveux c’était la seul chose qu’elle pouvait toucher sans qu’il ne râle, alors pour une foi qu’elle pouvait voir toute la totalité elle ce gêner pas. Elle était enfin retourner sur le fameux " Reckless " Sans doute le préféré aux yeux de Nana, celui qui définissait parfaitement Taylor. « J’aime bien celui là, en plus d’être bien placé il est… Intelligent. Même si tous son beaux et veulent dire des choses, aussi intelligentes que débiles. Il te définie très bien… Enfin maintenant je peux confirmer qu’il n’est pas là juste pour faire beau et que t’as rien trouvé d’autre de mieux à te faire tatouer ici… Le mythe Taylor Evans est pas seulement un mythe » Oui bon les étoiles qui traversaient ces yeux à ce moment là rendaient Nana encore plus débiles, avec son air gaga, mais sa finissait d’appuyer ces dires. Référence au faite qu'elle ne c’était pas ennuyer encore une foi. Difficile de s'en remettre à vrai dire. Elle jeta un petit coup d'œil innocent à son visage. Bizarrement il avait viré au rouge, et ne faisait qu’empirer au sens pas tranquille, embarrasser… Ces mains ? Le sujet de discussion ? L’attitude de Nana tout droit sortie de la tête d’une bimbo du lycée ? Elle aurait bien retiré ces mains avant d’aller gentiment ce reposé à nouveau à côté e ce blottissant contre lui… Mais c’était bien trop facile. Non au lieu de ça elle souriait en penchant la tête sur le côté comme si de rien n’était. « T’es sur que ça va Taylor ? » Pas crédible du tout là avec son apparence d’une mante-religieuse, et même si elle avait vraiment posé cette question parce qu’elle inquiétée pour lui, elle n’aurait pas était plus crédible. N’importe qui aurait compris que Nana savait très bien qu’elle jouer avec le feu là. Seulement Taylor ce laisser faire, et forcément elle ne profiter. Si il poser un mur en disant stop, elle n‘irais pas plus loin dans son test, et si lui-même succombé, elle dirait pas non, certainement pas. Elle n’attendit cependant pas de réponse de sa part et repris ce qu’elle avait fait plus tôt dans son cou. Seulement là, elle avait directement posé ces lèvres au niveau de son nombril. Ni trop haut, ni trop bas. Inutile de ce brûler les ailles d’avantage, ni même de jouer la petite sainte ni-touche et aller jusqu’au bout sans vraiment y aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Make love, not a Wars Or Make Love, and Start Again || { Taylor }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: forks :: Quartier Résidentiel :: Studio de Nana Scottland-